Seine-et-Marne : le motard fuit le contrôle en faisant une roue arrière sur 300 mètres

0
19
Fleury-en-Bière, 7 octobre 2023. Les engins des deux motards qui circulaient sous stupéfiants -et l'un sous alcool de surcroit- ont été envoyées en fourrière.

Samedi vers 15 h 30, les gendarmes ont pu stopper les deux autres motocyclistes qui se sont avérés sous produits stupéfiants. Leurs engins ont été saisis.

C’est leur tee-shirt et chaussures de tennis qui, malgré leur casque, ont mis la puce à l‘oreille des gendarmes du peloton autoroutier de Nemours. Samedi vers 15 h 30, les militaires à moto décident de contrôler trois motards qui viennent de passer le péage de Fleury-en-Bière, sur l’autoroute A6, en direction de la province. Leur équipement n’est pas celui des adeptes classiques des grosses cylindrées.

Mais surprise : le premier s’arrête cinq secondes, puis redémarre en roue arrière sur 300 mètres pour forcer le dispositif et se donner de l’élan. Il disparait sur l’autoroute. Les gendarmes bloquent alors de suite les deux autres et se livrent aux contrôles d’usage.

Bingo : les deux sont positifs aux tests salivaires révélant la consommation de stupéfiants. L’un d’eux a de surcroit consommé de l’alcool (moins de 0,40 gramme par litre de sang). L’autre détient une petite quantité de cannabis et roule avec des oreillettes Bluetooth, ce qui est rigoureusement interdit. « Stupéfiants et oreillettes sont un cocktail explosif pour finir dans un camion », alerte le lieutenant du peloton autoroutier de Nemours.

Âgés d’une vingtaine d’années, les deux motards ont d’abord fait croire qu’ils ne connaissaient pas le fuyard. Puis l’un des deux a admis qu’ils avaient fait la fête la veille au soir. Leur engins ont été saisis et mis en fourrière. Ils seront jugés ultérieurement.

Les gendarmes du peloton autoroutier de Nemours préviennent qu’ils renouvelleront leurs opérations de contrôles au péage de Fleury-en-Bière ce dimanche et la semaine prochaine. Une opération classique pour s’assurer notamment qu’automobilistes et motards circulent en respectant les conditions de sécurité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici