A Porirua en Nouvelle-Zélande, les habitants excédés par la musique de Céline Dion

0
145

La musique de Céline Dion rend fous les habitants de Porirua en Nouvelle-Zélande. Enfin ce n’est pas exactement la musique de Céline Dion, mais plutôt l’usage qu’en font certains. My heart will go on y est en effet utilisé pour des “battles” de hauts-parleurs de voitures, qui causent des tensions avec les riverains, comme le rapportent le Guardian et BBC News.

Des passionnés se réunissent sur des parkings avec leurs voitures, équipées de dizaines de sirènes de voitures, et se livrent à des concours de hauts-parleurs, notamment avec du Céline Dion. Beaucoup d’aigus, peu de basses, voilà ce qui rend le répertoire de la chanteuse québécoise, et notamment la chanson de Titanic, très populaire chez les adeptes de ces “battles”.

“Céline Dion est populaire parce que c’est une chanson très pure. Nous essayons d’utiliser de la musique qui a des aigus élevés, qui est claire et qui n’a pas beaucoup de basses”, a expliqué Paul Lesoa, l’un des fondateurs d’un groupe qui organise des batailles de sirènes à Auckland au média néozélandais The SpinOff

“Un bruit strident”

Les habitants de Porirua, que ces pratiques empêchent de dormir ont demandé aux autorités d’intervenir. Ils ont également lancé une pétition, qui a réuni une poignée de signatures (262 à ce jour).

“Ils jouent la moitié d’une chanson et l’ajustent sur leurs appareils pour produire un bruit strident, de sorte que l’on n’a pas l’impression d’écouter de la bonne musique”, explique la maire de la ville, Anita Baker.

Ces battles, qui se déroulaient auparavant dans des zones industrielles, où Céline Dion pouvait s’époumoner sans déranger personne, ont récemment investi le centre ville, évoque encore la maire.

Les adeptes de ces batailles de sirènes ont aussi créé un style de musique, les “siren jams”, et dont le morceau popularisé il y a quelques années sur TikTok, Laxed (Siren Beat) du jeune néozélandais Jawsh 685, dont l’instrumentale a été utilisée par Jason Derulo pour sa chanson Savage Love. Une sous-culture, rappelle The SpinOff qui utilise des remixes de musique reggae aux sons aigüs, et où Céline Dion a aussi sa place.

Les adeptes des concours de sirènes demandent eux un endroit tranquille pour pouvoir s’adonner à leur pratique.

“En fait, tout le monde a un hobby et, bien que notre hobby puisse être assez dérangeant et que nous comprenions à quel point il peut être dérangeant, nous voulons simplement avoir notre propre espace sécurisé, loin des gens, pour le pratiquer”, explique l’un d’eux dans les colonnes de SpinOff.

Article original publié sur BFMTV.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici