À Reims, Ruinart construit un nouveau Pavillon touristique

0
9
La maison de Champagne Ruinart va inaugurer à Reims en 2024 le Pavillon Nicolas Ruinart, il a vocation à doubler la capacité de visiteurs.

La maison de champagne Ruinart vient de poser la première pierre de son futur bâtiment : le Pavillon Nicolas. Ultramoderne, il a vocation à doubler la capacité de visiteurs. Ce lieu ouvert au grand public proposera une nouvelle expérience à partir de septembre 2024.

« Actuellement, notre site de Reims, et tout particulièrement nos caves, sont saturés. L’idée est d’ouvrir d’autres parcours pour proposer une expérience plus étoffée à nos visiteurs », détaille Frédéric Dufour, le président de la maison de champagne Ruinart. Voilà comment est né le projet du « Pavillon Nicolas Ruinart » dans l’enceinte de cette maison installée depuis près de trois siècles sur la colline Saint-Nicaise. La première pierre de ce futur pavillon vient d’être posée pour une ouverture au public en septembre 2024.

« Grâce à un puits de lumière, on va reproduire l’arrivée dans une crayère »

Frédéric Dufour, le président de Ruinart

Lové dans un parc arboré et classé de 5000m2, face aux bâtiments historiques, ce futur édifice blanc et aérien a été conçu et imaginé par Sou Fujimoto. Le Japonais est l’auteur de « L’arbre blanc » à Montpellier (Hérault), un célèbre ensemble de logements, inspiré d’un arbre et hérissé de balcons et pergolas. Ici à Reims (Marne), dans la cour de la maison Ruinart, l’architecte a imaginé un édifice ultra-moderne qui proposera une expérience immersive dès l’entrée.

« On va emmener le visiteur sur un chemin de déambulation avant même d’entrer dans le Pavillon Nicolas, poursuit Frédéric Dufour. Ensuite, il va pénétrer dans un couloir progressif qui reproduira le dédale des crayères. Grâce à un puits de lumière, on va reproduire l’arrivée dans une crayère. » Une expérience immersive dans ce bâtiment bas carbone et arrondi à l’image du célèbre flacon de champagne Ruinart. « Sou Fujimoto a créé cette courbe sur la toiture végétalisée. C’est une lecture à l’image de notre flacon, c’est le symbole parfait de notre maison », s’enthousiasme Frédéric Dufour.


À lire aussiLa piscine Art déco de Reims rouvre (enfin) ses portes !


Avec ce pavillon de 1400 m2, Ruinart espère ainsi doubler sa capacité d’accueil en se donnant la possibilité de recevoir 50 0000 visiteurs annuels d’ici à 2025. « L’an prochain, le site sera donc ouvert au public. On pourra également déambuler dans notre parc boisé et découvrir de nombreuses pièces d’art exposées dans le jardin d’artistes ». Parmi ceux retenus, on retrouvera notamment le pionnier du land art Nils-Udo. L’Allemand avait déjà réalisé, en 2022, une installation inédite composée de trois sculptures au cœur du vignoble Ruinart, à Taissy (Marne).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici