Amina Mohammed (ONU): «Il nous reste 8 ans pour tenir nos promesses sur les objectifs de développement durable»

0
20

L’Assemblée générale de l’ONU aura lieu dès mardi 19 septembre à New-York, l’occasion pour les Nations unies de braquer leurs projecteurs sur les objectifs de développement durable (ODD), ces 17 indicateurs qui doivent pousser les pays à faire des progrès en matière de développement d’ici 2030. Malgré des retards aux temps de passage, Amina Mohammed, la numéro 2 de l’ONU, a assuré que ces outils ne sont pas obsolètes, ils nécessitent un nouvel engagement politique.

RFI : Quelles doivent être les priorités des objectifs de développement durable ?

Amina Mohammed : Pour nous, les 17 ODD sont essentiellement des investissements qui doivent être réalisés avec les populations, au sein des économies et dans le respect de l’environnement. Alors qu’est-ce que cela signifie ? Si vous regardez les six premiers objectifs, ce sont les investissements nécessaires et les droits fondamentaux en matière de santé, d’alimentation, de nutrition, d’eau et d’assainissement, les droits de genre, les droits des femmes et les droits des filles.

Tout cela peut être réalisé par les sept objectifs suivants, qui portent sur l’économie et comment nous pouvons investir pour rendre la sphère économique inclusive. En matière d’inégalités, si vous investissez dans les écoles, on ne le fait pas seulement pour les garçons, on le fait aussi pour les filles. Vous investissez dans le programme scolaire, vous vous assurez que ce programme s’adapte également aux compétences et aux capacités des filles.

Vous dites que nous sommes en retard sur la réalisation de ces 17 indicateurs… Quel retard avons-nous accumulé, et que faut-il mettre en œuvre pour être de nouveau sur la bonne voie pour 2030 ?


Lire la suite sur RFI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici