Budget 2024 : Élisabeth Borne engage la responsabilité du gouvernement par le 49.3, cette fois sur les dépenses

0
59
Politique Paris (VIe), le 31 octobre 2023 Questions au gouvernement Marine Le Pen (RN) Photo LP / Fred Dugit

Il s’agit du cinquième 49.3 déclenché par la Première ministre depuis la reprise des travaux parlementaires en septembre et du seizième depuis son arrivée à Matignon.

Élisabeth Borne a une nouvelle fois engagé lundi soir la responsabilité de son gouvernement, sur la partie dépenses du budget 2024, suite logique d’un premier 49.3 invoqué mi-octobre pour faire adopter sans vote la première partie du projet de budget 2024.

Et comme il y a quelques semaines, le gouvernement va devoir faire face à de nouvelles motions de censure, LFI ayant déjà annoncé déposer une. Cette motion, comme les précédentes a peu de chance d’être acceptée. Ainsi, ce samedi, concernant cette fois le budget de la Sécu, le texte des Insoumis avait été rejeté par l’Assemblée nationale, n’obtenant que 89 voix sur les 289 requises pour faire tomber le gouvernement.

Déjà 24 motions de censure

Un peu plus tôt la même semaine, les motions de censure de la gauche et du RN, concernant le volet « recettes » du budget de la Sécu avaient elles aussi été rejetées. Élisabeth Borne et son gouvernement, en comptant la dernière motion déposée par LFI, ont déjà essuyé 24 motions de censure.

« Nous ne pouvons pas priver la France de budget » et « nous le pouvons d’autant moins que nous savons bien qu’il n’existe aucune majorité alternative capable de s’entendre autour d’un budget », a justifié la Première ministre lors d’une courte déclaration à la tribune de l’Assemblée, où elle a été huée à son arrivée peu avant minuit. Il s’agit de son cinquième 49.3 depuis la reprise des travaux parlementaires en septembre et du 16e depuis son arrivée à Matignon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici