Cagoule, danse et playback avec North: à quoi ça ressemblait la session d’écoute de “Vultures 1” de Kanye West à l’Accor Arena

0
253

Un spectacle très particulier. Après Milan et Bologne les 22 et 24 février, le rappeur américain Kanye West a organisé un drôle de spectacle à l’Accor Arena de Paris ce dimanche 25 février.

Sur place, les spectateurs ont pu assister – moyennant 90 à 200 euros la place – à une session d’écoute géante du dernier album de l’artiste Vultures 1, enregistré en duo avec le rappeur Ty Dollar $ign et sorti le 10 février dernier.

Après plusieurs heures d’attente, pendant lesquelles certains ont scandés des “Macron démission”, Kanye West est finalement arrivé cagoulé sur scène aux côtés de Ty Dollar $ign.

Si les deux artistes ont animé la soirée en dansant sous un écran géant qui projetait leurs pas et, et ont chanté en playback, à aucun moment ils n’ont pris le micro pour s’adresser au public ou pour rapper. Kanye West n’a ôté sa cagoule que pour le dernier morceau de l’album, King.

Lors du show Kanye West a également fait jouer d’autres morceaux phares de sa discographie tels que Father Stretch My Hands, Runaway, Black Skinhead ou Bound 2 et fait monter sur scène sa fille North, âgée de 10 ans. Ensemble ils ont interprété en playback leur titre Talking qui figure sur l’album Vultures 1.

Un album sur fond de polémiques

Succès commercial sur les plateformes de streaming depuis sa sortie, Vultures 1 a bénéficié d’une campagne de promotion XXL grâce à un spot diffusé lors du dernier Super Bowl et a aussi valu à Kanye West une pluie de polémiques.

Les ayants droit de Donna Summer, star du disco disparue en 2012, accusent Ye d’avoir samplé sans autorisation son tube I feel love. Le titre en question, Good (don’t die), est désormais biffé sur Spotify et ne peut être écouté sur cette plateforme.

Kanye West a aussi été attaqué sur les réseaux sociaux par Ozzy Osbourne, leader de Black Sabbath, groupe fondateur du metal. Le rockeur dénonce la diffusion non autorisée d’un sample de Iron man, un de ses titres emblématiques, lors d’un événement promotionnel à Chicago début février et explique avoir refusé ce sample à Ye car c’est “un antisémite“.

Kanye West n’en est pas à ses premières polémiques. Ses diverses sorties antisémites lui ont valu une séparation d’avec Universal et Sony en 2022. Les marques Balenciaga et Adidas ont également mis fin à leur collaboration avec le rappeur à la même période.

Article original publié sur BFMTV.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici