Carburants : l’approvisionnement de l’Île-de-France a redémarré, des salariés réquisitionnés

0
54
POLITIQUE , CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 1ER MARS 2023 AU PALAIS DE L'ELYSEE / AGNES PANNIER RUNACHER Ministre de la Transition énergétique PHOTO LE PARISIEN / ARNAUD JOURNOIS

L’approvisionnement du Bassin parisien en carburants, permis par la grande raffinerie de TotalEnergies de Gonfreville-l’Orcher, en Normandie, a repris ce vendredi après une intervention des forces de l’ordre,

« Le pompage a redémarré » et « cela permet d’approvisionner l’Île-de-France », a déclaré la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher. Elle était interrogée ce vendredi par RMC sur l’intervention des forces de l’ordre dans la nuit pour débloquer la raffinerie de Gonfreville-l’Orcher en Normandie et permettre aux salariés réquisitionnés de prendre leur service.

« Ce sont des réquisitions ultra-ciblées, on parle de trois ou quatre salariés qui doivent prendre leur service », a ajouté la ministre. Selon Éric Sellini, coordinateur national CGT Chimie, « ce sont juste les expéditions qui vont reprendre, très partiellement et s’ils y arrivent, et sur un seul produit, le kérosène car les aéroports parisiens sont à sec ».

Trois à quatre mois de stocks

Le secteur de l’énergie – gaz, pétrole, électricité – reste particulièrement mobilisé depuis le 19 janvier contre la réforme des retraites du gouvernement. « Maintenant, avec des dépôts en grève, et cinq raffineries sur six à l’arrêt, l’objectif est de tenir jusqu’au retrait » du texte, a ajouté Éric Sellini.

Le gouvernement dispose pour sa part de « trois à quatre mois » de stocks « pour faire face à tout type de crise » et dans lesquels le gouvernement puise depuis début mars, a rappelé Agnès Pannier-Runacher.


À lire aussiPénurie de carburant : des restrictions de vente dans plusieurs départements


« Le sujet, ce n’est pas les stocks mais la logistique », a-t-elle dit. La raffinerie TotalEnergies, la plus grande de France, alimente un pipeline « très puissant », a souligné la ministre. « Il est important qu’il puisse fonctionner. La meilleure façon d’approvisionner les stocks intermédiaires qui permettent ensuite d’approvisionner les stations-service, c’est de pousser le carburant dans ces pipelines », a-t-elle ajouté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici