Corée du Nord: Kim Jong Un ouvre une réunion-clé sur l’agriculture, craintes de pénurie

0
32

Le leader nord-coréen Kim Jong Un a ouvert une importante réunion du parti pour discuter du développement de l’agriculture, ont rapporté lundi les médias d’Etat de ce pays isolé, confronté à de “graves” pénuries alimentaires, estime Séoul.

Ce type de réunion n’est habituellement convoqué qu’une ou deux fois par an, mais cette nouvelle séance plénière en cours intervient deux mois seulement après la précédente, qui portait également sur les questions agricoles.

Cette fréquence inhabituelle des réunions consacrées à l’agriculture alimente les spéculations selon lesquelles la Corée du Nord pourrait souffrir de pénuries alimentaires actuellement.

Kim a présidé l’ouverture dimanche d’une réunion plénière des hauts responsables du parti au pouvoir pour “analyser et superviser (…) le programme de révolution rurale dans la nouvelle ère, et décider des tâches importantes (à accomplir) immédiatement et des tâches urgentes”, a rapporté l’agence officielle nord-coréenne KCNA.

Les participants ont “approuvé à l’unanimité les points de l’ordre du jour et sont entrés en discussion” sur le sujet, a indiqué la KCNA sans donner plus de détails.

Selon le ministère sud-coréen pour l’Unification, des décès dus à la famine ont été signalés en Corée du Nord.

“Nous estimons que les pénuries alimentaires y sont graves”, a déclaré la semaine dernière Koo Byoung-sam, porte-parole du ministère sud-coréen, ajoutant que Pyongyang semble avoir demandé une aide au Programme alimentaire mondial.

La Corée du Nord, dotée de l’arme nucléaire et soumise à de multiples sanctions en raison de ses programmes d’armement, a depuis longtemps du mal à se nourrir.

Elle est très vulnérable aux catastrophes naturelles, notamment aux inondations et à la sécheresse, en raison d’un manque chronique d’infrastructures mais aussi de la déforestation et de décennies de mauvaise gestion publique.

Cette situation s’est aggravée avec la fermeture des frontières imposée par l’Etat depuis le début de la pandémie de coronavirus, qui n’a été assouplie que récemment pour permettre certains échanges avec la Chine voisine.

Le pays a été périodiquement frappé par des famines, dont l’une, dans les années 1990, a tué des centaines de milliers de personnes – certaines estimations se chiffrent même en millions.

Selon le site spécialisé sur la Corée du Nord 38 North, le pays traverse actuellement les pires pénuries alimentaires depuis des décennies.

Le régime de Pyongyang est contraint de faire face à “une situation d’urgence humanitaire complexe dont le cœur est l’insécurité alimentaire”, selon une évaluation publiée par ce site en janvier 2023.

Une analyse des prix du riz et du maïs dans le monde et en Corée du Nord montre une divergence de prix “significative” depuis le début de l’année 2021, ce qui signifie que les denrées alimentaires sont beaucoup plus chères dans le Nord, ce qui “signale une rupture” de l’approvisionnement, ajoute 38 North.

Mais dans un commentaire récemment publié par le principal journal d’Etat nord-coréen, Rodong Sinmun, le régime a déclaré que le pays devait continuer à s’en tenir à une “économie autosuffisante” dans le cadre de sa lutte contre “les impérialistes”.

kjk/ceb/chv/roc/tmt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici