En Floride, un journaliste tué par le suspect d’un crime sur lequel il faisait un reportage

0
10

ÉTATS-UNIS – Ce fait divers était à la une des médias américains mercredi 22 février. Un journaliste de télévision ainsi qu’une fille de neuf ans ont été tués en Floride lors d’une fusillade, à proximité du lieu où un autre homicide s’était produit plus tôt dans la journée.

Un homme de 19 ans, suspecté « pour le meurtre de ce matin ainsi que pour la fusillade de cet après-midi », a été arrêté par la police, a annoncé lors d’une conférence de presse le shérif John Mina, responsable du comté où se trouve la ville d’Orlando.

« Je tiens à souligner à quel point cette journée a été horrible pour la communauté et nos partenaires médiatiques (les journalistes, NDLR) », a notamment déclaré le shérif.

Une équipe de la télévision locale Spectrum News 13 s’était rendue mercredi après-midi dans une rue de la banlieue pavillonnaire d’Orlando pour couvrir la mort par balle, plus tôt dans la journée, d’une femme de 20 ans.

Alors qu’ils travaillaient, un homme a ouvert le feu, tuant un journaliste et blessant son collègue, puis est entré dans une maison à proximité et, sans raison apparente, a tiré sur une femme et sa fille de neuf ans, tuant cette dernière.

« C’est le pire cauchemar de tous les journalistes »

« L’homme est passé à côté de notre équipe qui travaillait dans leur voiture. Nous avons réussi à l’esquiver »a raconté le journaliste Nick Papantonis, qui était présent sur place sur place pour une autre chaîne. « L’homme s’est alors dirigé vers l’autre équipe travaillant (aussi) dans leur voiture et a ouvert le feu. »

Luana Munoz, journaliste pour la chaîne WESH 2 Orlando, est apparue très émue lors d’un reportage en direct mercredi soir (voir la vidéo ci-dessous). Elle a parlé de l’équipe soudée de journalistes touchée par le drame, et a confié que la situation était « vraiment difficile à couvrir ».

« Sa fiancée (au journaliste décédé, NDLR) et moi étions juste en train de nous embrasser », a déclaré la journaliste lors de son reportage. « C’est le pire cauchemar de tous les journalistes. Nous rentrons chez nous le soir, craignant que quelque chose comme ça ne se produise, et c’est ce qui s’est passé ici », a-t-elle ajouté.

La porte-parole de la Maison Blanche Karine Jean-Pierre a fait part sur Twitter de ses « pensées » pour la famille du journaliste tué et toute l’équipe de Spectrum News 13, ajoutant que « trop de vies sont fauchées par la violence par arme à feu. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici