Enseignante tuée par un élève à Saint-Jean-de-Luz: ce que l’on sait

0
12

Une professeure d’espagnol, enseignant au collège-lycée Saint-Thomas d’Aquin de Saint-Jean-de-Luz, a été mortellement poignardée par un élève ce mercredi matin. Ce dernier a été interpellé.

Une enseignante a été mortellement poignardée par un élève, ce mercredi matin, dans un établissement privé de Saint-Jean-de-Luz, dans les Pyrénées-Orientales. Le lycéen, âgé de 16 ans, a été interpellé. BFMTV.com fait le point sur ce que l’on sait à ce stade.

• Une professeure poignardée par un adolescent

Vers 10 heures du matin, un lycéen de 16 ans scolarisé en classe de seconde au sein du collège-lycée privé catholique Saint-Thomas d’Aquin, a sorti un couteau de son sac pour poignarder sa professeure d’espagnol, a appris BFMTV de sources concordantes. Les faits se sont déroulés dans la salle de classe.

Touchée au sternum, en arrêt cardio-respiratoire, le pronostic vital de l’enseignante âgée de 50 ans était très engagé. Vers 11h30, le parquet a annoncé sa mort.

• L’élève souffrirait de troubles psychiatriques

L’élève, qui a sorti un couteau avec une lame d’environ 10 centimètres, a fermé la porte de la salle et mis un coup de couteau au sternum de l’enseignante, avant de se réfugier avec son arme, dans la salle d’à côté. Là, selon une source policirèe à BFMTV, il a expliqué au professeur présent que c’est une voix qui lui avait demandé d’agir. Le professeur a réussi à prendre l’arme et est resté avec l’adolescent jusqu’à l’arrivée de la police.

Inconnu de la justice, l’élève a immédiatement été interpellé et transporté au commissariat de Saint-Jean-de-Luz et placé en garde à vue. Selon les premiers éléments, l’adolescent souffrirait de troubles psychiatriques, et aurait dit “être possédé”, après son passage à l’acte.

• Le ministre de l’Éducation se rend sur place

La police judiciaire de Bordeaux ainsi que le procureur de Bayonne ont été saisis. Selon la préfecture, le préfet, le procureur et la rectrice de l’académie se “rendent sur place”.

Le ministre de l’Éducation nationale Pap Ndiaye est également en route. Le procureur de Bayonne tiendra par ailleurs une conférence de presse dans la journée.

• Un établissement “sans histoires”

Le collège-lycée Saint-Thomas d’Aquin, situé dans le centre-ville de Saint-Jean-de Luz, est un établissement très réputé d’enseignement catholique. Michel, qui a fréquenté l’établissement pendant 7 ans, et ancien élève de la professeure se rappelle au micro de BFMTV d’un lieu “sans histoires, avec de très bons résultats, très sérieux”, où règne une “ambiance très familiale”.

“C’est un collège-lycée où il ne se passe pas beaucoup de choses d’habitude, en tout cas rien de grave”, a-t-il ajouté, se disant “choqué” par ce “moment difficile, perturbant”. Quant à l’enseignante, il décrit quelqu’un de “très sympathique”.

Article original publié sur BFMTV.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici