États-Unis: pour Nancy Pelosi, les inquiétudes sur l’état de santé de Joe Biden sont «légitimes»

0
39

Depuis la mauvaise performance de Joe Biden pendant le débat contre son rival Donald Trump de nombreux électeurs, responsables démocrates ou donateurs s’interrogent sur la capacité de Joe Biden à mener une campagne. Tandis que son équipe essaie de faire taire les doutes, ce mardi, l’ancienne présidente démocrate de la chambre des représentants et actuelle députée de Californie, figure majeure du parti, Nancy Pelosi, a affirmé qu’elle comprenait les inquiétudes des électeurs.

Dans une interview à la chaîne de télé MSNBC Nancy Pelosi a affirmé que les inquiétudes sur l’état intellectuel de Joe Biden étaient « légitimes ». « Il a eu une mauvaise soirée, mais je pense qu’il est légitime de se demander : est-ce un épisode ou un état permanent ? Donc quand les gens se posent cette question, c’est légitime, et cela pour les deux candidats », rapporte notre correspondant à Atlanta, Edward Maille.

Après avoir vanté le bilan du président, Nancy Pelosi s’est dite en faveur d’un examen pour déterminer les capacités de Joe Biden. Un examen que devrait également faire Donald Trump, selon elle « Les deux candidats se doivent de faire n’importe quels examens que vous voudriez leur faire passer en termes d’acuité mentale et de santé. »

Appels à la transparence

Nancy Pelosi est aussi revenue sur les divisions du parti démocrate sur la candidature de Joe Biden. « Les gens sont très préoccupés. Il y a une division. Certains se demandent comment soumettre un processus et ce qu’il est possible de faire et d’autres disent : “Joe est notre homme, on l’adore” ».

Mais les critiques sont de plus en plus fortes. Ce mardi, le représentant du Texas Lloyd Doggett a été le premier député démocrate à publiquement exiger le retrait de Joe Biden. « J’ai espoir qu’il prendra la décision difficile et douloureuse de se retirer. Je l’appelle respectueusement à le faire », a-t-il affirmé.

Les appels d’élus démocrates exhortant le président et son entourage à être transparents sur la forme du dirigeant de 81 ans se multiplient ces dernières heures. Le sénateur démocrate Sheldon Whitehouse a ainsi jugé lundi que les Américains voulaient être « sûrs » que Joe Biden était « honnête sur son état », dans un entretien diffusé lundi par une chaîne de télévision locale.

La Maison Blanche balaye depuis des mois, parfois avec une certaine irritation, toute interrogation sur les facultés physiques et mentales du président américain, dont l’aisance physique et verbale a décliné.

Nervosité des partisans et des donateurs

Si jusqu’ici les poids lourds du parti lui affirment publiquement leur soutien, depuis le débat de jeudi dernier, la nervosité monte chez des sympathisants et donateurs, dont certains reprochent au cercle rapproché du président un manque de transparence sur ses facultés. D’autres demandent à Joe Biden de répondre concrètement aux inquiétudes, en multipliant les conférences de presse ou les échanges sans filet avec des journalistes ou des partisans.

Une récente enquête du Wall Street Journal faisant état d’un « déclin » de l’octogénaire a valu au journal une vague de critiques particulièrement acerbes de la part de son équipe de communication. Cela fait plusieurs mois que le président américain, qui a chuté en public à quelques reprises, n’emprunte plus la grande passerelle de son avion, préférant un escalier plus court et plus stable. Depuis quelques semaines, il s’entoure aussi de conseillers pour aller de la Maison Blanche à son hélicoptère posé sur la pelouse, ce qui évite de longs plans des caméras sur sa démarche très raide.

Le président américain, qui a toujours été enclin aux gaffes, n’a pas donné de longue conférence de presse depuis janvier 2022 et a réduit le nombre d’échanges impromptus avec les journalistes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici