Finistère : une fillette de 11 ans tuée par balle, son père entre la vie et la mort

0
13
©PHOTOPQR/LE TELEGRAMME/sophie prévost ; Plonévez du Faou ; 11/06/2023 ; Drame à Plonévez du Faou Samedi, vers 21 h, des coups de feu ont éclaté dans le jardin d’une propriété privée, située à 50 m de la place de l’église du hameau de Saint-Herbot, entre Plonévez-du-Faou et Loqueffret (29). Une fille de 12 ans est décédée. Un conflit de voisinage aurait opposé un individu et une famille de quatre personnes. - A 12-year-old girl killed by firearm in Finistère, her parents injured

Dans le Finistère, à Saint-Herbot, un couple de Britanniques et ses deux filles ont été pris pour cible samedi par des tirs d’arme à feu. Un couple, voisin de la famille, a été placé en garde à vue.

Le mobile du crime est encore inexpliqué. Une jeune fille de onze ans a été tuée par balle samedi soir à Plonévez-du-Faou (Finistère) alors qu’elle se trouvait dans le jardin familial et son père a été grièvement blessé après des tirs d’un voisin, a annoncé dimanche le parquet de Quimper.

La fille aînée mortellement touchée

Les faits se sont produits à proximité de l’église du village, dans le hameau de Saint-Herbot. La jeune fille était avec ses parents et sa sœur âgée de 8 ans au sein leur maison dans laquelle cette famille britannique est installée depuis moins de cinq ans. Selon un témoin cité par Le Télégramme, « les fillettes jouaient sur la balançoire quand le voisin a tiré ».

Aux alentours de 22 heures, un homme a surgi avec une arme à feu et tiré à plusieurs reprises sur la famille. La jeune fille de 11 ans a été mortellement touchée, son père grièvement blessé. Son pronostic vital est engagé, a précisé la procureure de la République de Quimper Carine Halley. La mère de la victime est également blessée, mais ses blessures « n’engagent pas son pronostic vital », ajoute le parquet.

La plus jeune enfant a pu échapper aux tirs, en trouvant refuge chez un autre voisin. Elle est cependant « en état de choc », fait savoir Carine Halley.

Un voisin principal suspect

Le principal suspect est un voisin des victimes, a confirmé la procureure de la République de Quimper. Il s’agit d’un retraité de nationalité néerlandaise, âgé de 71 ans. Selon France 3 Bretagne, il serait installé dans le hameau depuis trois ans.

D’après les premiers éléments de l’enquête, l’homme « a surgi soudainement armé d’une arme à feu et a tiré à plusieurs reprises en direction des victimes qui se trouvaient dans leur jardin, avant de se retrancher chez lui, en compagnie de son épouse », détaille le parquet.

Le septuagénaire s’est finalement rendu alors que le GIGN et un négociateur de la gendarmerie avaient été dépêchés sur les lieux. Il a été placé en garde à vue avec son épouse. Une enquête par le parquet de Quimper a été ouverte pour « homicide volontaire sur mineur de 15 ans » et « tentatives d’homicides volontaires », elle a été confiée à la brigade de recherches de Châteaulin. Selon France Bleu, le tireur était sous l’emprise de stupéfiants.

Un conflit autour d’une parcelle de terrain

Pour le moment, les raisons de cet acte ne sont pas encore connues. Le parquet de Quimper évoque la piste d’un conflit de voisinage autour d’une « parcelle de terrain jouxtant les deux propriétés » en cours « depuis plusieurs années ».

« J’ai entendu beaucoup de bruit mais je n’ai pas assisté à la scène » a témoigné un voisin auprès du Télégramme. « Ces gens ne faisaient pas d’histoires et étaient très gentils. La dame travaille comme aide à domicile et le monsieur bricole. Ils sont toujours prêts à rendre service », a-t-il insisté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici