Fusillade sur l’île de Djerba en Tunisie: au moins quatre morts, dont un Français

0
75

Des coups de feux ont été entendus près de la synagogue de la Ghriba sur l’île de Djerba, en Tunisie. Au moins deux policiers et deux visiteurs sont morts, dont un de nationalité française, indique le ministère tunisien des Affaires étrangères.

Deux fidèles qui participaient à un pèlerinage juif dans la synagogue de la Ghriba, sur l’île tunisienne de Djerba, sont morts ce mardi soir dans une attaque perpétrée par un gendarme, qui a également tué deux collègues avant d’être abattu, a annoncé le ministère tunisien de l’Intérieur.

Cette synagogue, la plus ancienne d’Afrique, avait déjà été visée en 2002 par un attentat-suicide au camion piégé qui avait fait 21 morts.

Attaque en deux temps

L’attaque a eu lieu en deux temps, a indiqué le ministère dans un communiqué. Le gendarme auteur des tirs a d’abord tué l’un des ses collègues par balle et s’est emparé de ses munitions. Puis il s’est rendu aux abords de la synagogue où il a ouvert le feu.

Deux “visiteurs” de la synagogue ont été tués par les tirs de l’assaillant avant qu’il ne soit abattu, et quatre autres ont été blessés et évacués vers un hôpital, a ajouté le ministère. Du côté des forces de l’ordre, un autre gendarme a également été tué et cinq autres blessés.

Le ministère tunisien des Affaires étrangères a par la suite précisé “que les deux victimes parmi les visiteurs sont de nationalités tunisienne (30 ans) et française (42 ans).” Mais cette source n’a pas fourni l’identité des personnes tuées et blessées.

Cellule de crise ouverte par l’ambassade de France en Tunisie

“Une cellule de crise a été ouverte par l’ambassade de France en Tunisie”, peut-on lire sur le compte Twitter officiel de l’ambassade. Le numéro d’urgence est le suivant: +216.31.31.51.10

L’ambassade de France en Tunisie appelle ses ressortissants présents sur l’île à suivre “les instructions des forces de l’ordre et [à rester] dans votre lieu de résidence.”

L’attaque s’est produite alors que des centaines de fidèles participaient au pèlerinage juif annuel de la Ghriba qui touchait à sa fin mardi soir dans cette synagogue. Les forces de sécurité “ont encerclé la synagogue et sécurisé tous ceux qui se trouvaient à l’intérieur et aux abords”, selon le ministère de l’Intérieur.

“Les investigations se poursuivent pour élucider les motifs de cette agression lâche”, a ajouté le ministère, se gardant à ce stade d’évoquer une attaque terroriste.

Les médias tunisiens avaient dans un premier temps fait état de tirs près de la synagogue de la Ghriba après le meurtre d’un policier dans des circonstances confuses. Les tirs ont été entendus depuis la synagogue, provoquant un mouvement de panique parmi les centaines de fidèles participant au pèlerinage juif annuel, selon les médias.

Selon les organisateurs, plus de 5000 pèlerins juifs, essentiellement venus de l’étranger, ont participé cette année au pèlerinage de la Ghriba, plus ancienne synagogue d’Afrique, qui a repris l’année dernière après deux ans d’interruption en raison de l’épidémie de Covid-19.

Article original publié sur BFMTV.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici