Guerre en Ukraine: Kiev jure de “chasser et punir” la Russie après le discours de Poutine

0
47

L’Ukraine va “chasser et punir” la Russie, a déclaré mardi Andriï Iermak, le chef de cabinet du président ukrainien Volodymyr Zelensky, après le discours à la nation du président russe Vladimir Poutine à Moscou.

“Pour le dire brièvement, (les Russes) sont stratégiquement dans une impasse. Notre tâche est de les chasser d’Ukraine et de les punir pour tout”, a dit Iermak sur la messagerie Telegram.

Vladimir Poutine a accusé mardi l’Occident de vouloir “en finir” avec la Russie en Ukraine, où il a juré de poursuivre son offensive militaire de façon “méthodique”, près d’un an après le début d’un conflit qui s’enlise. Ce discours sur l’état de la nation, au ton martial, intervient quelques heures avant une autre allocution très attendue, celle du président américain Joe Biden, qui se trouve en Pologne après une visite surprise en Ukraine lundi où il a promis encore des armes aux Ukrainiens.

Poutine cible l’Occident

Affirmant que son objectif était d’assurer la “sécurité” de la Russie, M. Poutine a juré de remplir “pas à pas, soigneusement et méthodiquement” les objectifs de cette offensive qui a été marquée ces derniers mois par une série de revers militaires humiliants pour Moscou.

L’Occident veut “infliger une défaite stratégique à la Russie, c’est-à-dire en finir avec nous une bonne fois pour toutes”, a déclaré Poutine.

Il a accusé Washington et ses alliés européens de porter “la responsabilité de l’attisement du conflit ukrainien et ses victimes”.

“Mais ils ne sont pas sans savoir qu’il est impossible de défaire la Russie sur le champ de bataille”, a ajouté le maître du Kremlin, avant de remercier “tout le peuple russe pour son courage et sa détermination” et de réclamer une minute de silence pour les nombreux soldats russes tués en Ukraine.

Une “stabilité” malgré les sanctions

Evoquant les sanctions internationales qui frappent la Russie, Poutine a estimé que les Occidentaux “ne sont arrivés à rien et n’arriveront à rien”, alors que l’économie russe a résisté mieux qu’anticipé par les experts.

“Nous avons assuré la stabilité de la situation économique, protégé les citoyens”, a-t-il noté, estimant que l’Occident avait échoué à “déstabiliser notre société”.

Article original publié sur BFMTV.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici