Haute-Garonne : deux frères retrouvent un bébé abandonné dans un fossé

0
54

Le bébé, une petite fille, a été confié au service de néonatalogie de la maternité de l’hôpital Paule de Viguier de Toulouse. Malgré une hypothermie, il est en bonne santé.

Le nourrisson n’était né que depuis quelques minutes, au moment de sa découverte. Le 17 février, deux frères âgés de 12 et 14 ans en train d’attendre leur mère près d’un abribus à Montgiscard, dans le département de Haute-Garonne, entendent soudainement des petits cris, qui se transforment peu à peu en pleurs de bébé, rapporte La Dépêche.

Interloqués, les deux adolescents se mettent à chercher l’origine des cris et repèrent un bébé abandonné dans un fossé, non loin de l’abribus. Couvert de sang, le nourrisson est encore attaché au cordon ombilical. Prévenue, la mère des deux frères, elle-même infirmière, arrive rapidement sur les lieux de la découverte.

“Des feuilles recouvraient le nourrisson, entouré par un cordon ombilical. C’était une fille, je pense qu’elle était arrivée à terme parce qu’elle se portait très bien. Je l’ai immédiatement prise dans ma voiture”, se rappelle-t-elle.

Déni de grossesse

En parallèle, le Smur et les pompiers sont avertis et prennent en charge le bébé dès leur arrivée. Le nouveau-né est conduit jusqu’à l’hôpital Purpan, à Toulouse, où des examens sont effectués. Victime d’hypothermie, elle est désormais hospitalisée au service de néonatalogie de la maternité de l’hôpital Paule de Viguier et ses jours ne sont pas en danger.

Également avertis, les gendarmes de la brigade territoriale autonome de Montgiscard ont rapidement commencé leur enquête afin de découvrir l’origine de l’enfant, indique encore La Dépêche. Rapidement, ils découvrent qu’une jeune femme de 17 ans, qui habite une maison voisine, a accouché après un déni de grossesse. Paniquée, elle s’est débarrassée du nourrisson dans un fossé voisin. Choquée, elle a également été prise en charge par les secours.

L’intervention miraculeuse des deux frères a probablement sauvé la vie de la petite fille. “C’est le destin. Ce qui compte, c’est la santé du bébé”, conclut la mère des deux héros d’un jour.

Article original publié sur BFMTV.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici