Joe Biden invite à la Maison Blanche l’adolescent noir blessé par balle après s’être trompé de porte

0
15

Le président américain s’est entretenu avec l’adolescent de 16 ans touché par balle après avoir frappé à la mauvaise porte d’une maison dans le Missouri la semaine dernière.

Joe Biden a annoncé mardi avoir invité à la Maison Blanche l’adolescent noir grièvement blessé par balle la semaine dernière après avoir frappé à la mauvaise porte d’une maison dans le Missouri.

“Ralph, on te verra dans le (Bureau) ovale quand tu te sentiras mieux”, a tweeté Joe Biden en évoquant son appel la veille à l’adolescent de 16 ans.

Le jeune homme récupère

Ralph Yarl venait chercher ses frères chez un ami vers 22h le 13 avril à Kansas City, grande métropole du Missouri dans le centre des États-Unis, lorsqu’il a sonné par erreur à la mauvaise porte.

Son propriétaire, un octogénaire blanc, a alors tiré sur l’adolescent à travers une porte vitrée, le touchant au bras et à la tête, selon des documents judiciaires consultés par l’AFP.

Le jeune homme récupère “malgré la gravité de ses blessures”, selon un communiqué des avocats de la famille, dont le célèbre Ben Crump spécialisé dans la défense des Afro-Américains victimes notamment de violences policières.

Le suspect de 84 ans, Andrew Lester, a été inculpé lundi par la justice du Missouri de deux chefs d’accusation, dont l’un passible de la prison à vie, a fait savoir lors d’une conférence de presse le procureur du comté de Clay, Zachary Thompson.

Dans un communiqué transmis à l’AFP, le bureau du shérif du comté a indiqué que Andrew Lester s’était présenté mardi au centre de détention pour être placé en état d’arrestation.

“Faire l’autruche”

“Il y a une composante raciale dans cette affaire”, a déclaré lors de la conférence de presse le procureur Thompson.

Pour le maire de Kansas City, Quinton Lucas, “prétendre que la (composante) raciale n’entre pas dans cette situation reviendrait à faire l’autruche”.

L’adolescent a “frappé à la porte de quelqu’un qui clairement, clairement, a peur des personnes noires”, a déclaré l’édile mardi sur CNN, disant espérer que cela serait pris en compte par la justice.

Appelant à continuer le combat contre les violences par armes à feu, Joe Biden a déclaré mardi: “aucun parent ne devrait avoir à s’inquiéter que son fils se fasse tirer dessus après avoir sonné à la mauvaise porte”.

Article original publié sur BFMTV.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici