Justice : la chanteuse Aya Nakamura et son ex condamnés à des amendes pour « violences réciproques »

0
10

La sentence est tombée. La chanteuse Aya Nakamura et son ex-conjoint Vladimir Boudnikoff ont été condamnés jeudi par le tribunal correctionnel de Bobigny à 10 000 et 5 000 euros d’amende pour des « violences réciproques sur conjoint » datant d’août 2022. La juge de la 12e chambre correctionnelle a été au-delà des réquisitions dans sa décision. Lors du procès, le 26 janvier, la procureure avait requis 5 000 euros d’amende pour elle, 2 000 pour lui.

Ni les avocats ni les prévenus n’étaient présents pour le délibéré. Les avocats vont se concerter avec leurs clients pour décider d’un éventuel appel. La chanteuse n’a pas fini d’être dans une tourmente judiciaire. Selon nos informations, Aya Nakamura a déposé plainte le 24 janvier dernier, pour chantage à la sextape.

Une invitation à un mariage

À l’origine de la crise, de la jalousie et un mariage auquel la chanteuse n’était pas invitée, contrairement à son conjoint. À ces célébrations participait une ancienne compagne du producteur. La dispute se déroule en plusieurs actes. Des cris fusent, des objets volent et des violences physiques sont commises dans le studio de musique situé au sous-sol.

« Il a commencé à devenir de plus en plus énervé, à me serrer, il essayait de me calmer à sa manière », avait expliqué la chanteuse. Elle a admis lui avoir donné une gifle qui a déstabilisé Vladimir Boudnikoff et l’a fait tomber au sol.

De son côté, lui, a reconnu un manque de calme, surtout lorsque Aya Nakamura est revenue plus ta…


Lire la suite sur LeJDD

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici