L’acteur Aurélien Wiik révèle avoir été victime d’abus sexuels enfant et veut lancer un #MeToogarçons

0
61

“Chantage”, “dîners piégés”, “rôles en échange de faveur”… Alors que les accusations de violences sexuelles se multiplient dans le monde du cinéma français, l’acteur Aurélien Wiik a confié sur Instagram avoir lui aussi été victime d’abus sexuels, de ses 11 ans à ses 15 ans, par son agent et d’autres membres de son entourage.

Le comédien, de 43 ans, célèbre pour son rôle dans la série Munch de TF1, explique avoir porté plainte contre son agent à 16 ans car “il le faisait à d’autres” et indique l’avoir “envoyé en prison”.

“On a essayé de m’enfermer dans les toilettes”

Dans son témoignage Aurélien Wiik met également en cause “les réalisateurs et les producteurs” et dénonce les “agressions, harcèlements, tentatives de viols” mais aussi le “chantage contre des rôles”, les “dîners piégés organisés par des vieux avec plusieurs mineurs” et les “mains baladeuses” contre lesquelles il a dû se “défendre”.

“On a essayé de m’enfermer dans les toilettes (…) J’ai dû me défendre verbalement et physiquement (…) Jusqu’à 25 ans, on m’a proposé des rôles, de la drogue, en échange de faveurs. On a tenté de me droguer souvent”, précise Aurélien Wiik sur Instagram.

“Les garçons du cinéma se réveillent”

“Tremblez, votre tour viendra. Vous savez qui vous êtes. Les garçons du cinéma se réveillent”, poursuit le comédien qui encourage toutes les autres victimes à prendre la parole via le mouvement #Metoogarçon et à porter plainte.

“Pour tous les autres garçons victimes. La honte est restée collée trop longtemps. La douleur est plus dure que la honte (…) Le procès et la reconnaissance du statut de victime est importante. Ça aide à se reconstruire”, assure-t-il.

“La vindicte populaire n’aide pas. Et brouille l’action de la justice. Sans plainte on ne vous croira pas”, ajoute l’acteur.

Contacté par Le Parisien, Aurélien Wiik affirme avoir pris la décision de s’exprimer sur les réseaux sociaux pour “encourager les autres à signaler leurs histoires”. Il affirme toutefois attendre de récolter d’autres témoignages similaires avant de passer à une autre étape.

Dans la foulée, plusieurs réactions au témoignage d’Aurélien Wiik ont émergées sur les réseaux sociaux à commencer par le directeur de casting Stephane Gaillard qui a annoncé sur Instagram la création d’une boîte mail (metooacteur@gmail.com) afin de rassembler d’autres récits de victimes.

Article original publié sur BFMTV.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici