Le concert de Booba au Maroc annulé par les autorités

0
22
Festival des Vieilles Charrues Le rappeur français BOOBA

Après un appel au boycott, ce sont les autorités locales de Casablanca et organisateurs qui ont décidé d’interdire la venue de l’un des plus grands rappeurs français. Ils mettent en avant certaines paroles qu’ils jugent dégradantes envers les femmes marocaines.

Ils n’auront pas la possibilité d’entendre le nouveau single, intitulé « Signé », que le Duc de Boulogne doit sortir le 16 juin prochain. Un concert de Booba, programmé le 21 juin à Casablanca, a été annulé par les autorités locales, sur fond de campagne de boycott accusant le rappeur français de sexisme, a-t-on appris mardi auprès des organisateurs.

Confirmant une information du site du magazine marocain Tel Quel, un responsable de l’organisation a simplement répondu « oui » à la question de savoir si le show de Booba était annulé. La même source, qui a requis l’anonymat, a attribué cette annulation à un refus de la préfecture de Casablanca-Anfa, où devait se produire le rappeur.

Très populaire au Maroc, Booba -Elie Yaffa de son véritable nom- a été mis en cause sur les réseaux sociaux marocains pour avoir tenu « des propos dégradants envers les femmes marocaines et nord-africaines » dans certains de ses morceaux. Parmi les titres décriés du rappeur : « E.L.E.P.H.A.N.T », où la star rappe « petite Marocaine se tape Berlusconi », en référence à une Marocaine surnommée Ruby qui avait participé aux soirées « bunga bunga » de l’ex- « Cavaliere » italien alors qu’elle était mineure. Mais aussi « Génération assassin », quand Booba chante : « je vais à la Chicha qu’pour les beurettes ».

Une plainte pour « diffamation et injures » contre Booba

« L’union fait la force », s’est félicité un internaute sur Twitter après l’annonce de l’annulation du concert. « Cela fait du bien de ne pas avoir fait tout ce raffut pour rien », a écrit un anti-Booba sur le même réseau social. En revanche, une autre internaute s’est désolée de « l’hypocrisie, c’est ce qui ne va pas dans ce pays ».

Une pétition en ligne pour faire annuler le show a recueilli à ce jour près de 4 500 signatures. « Les Marocain(e) s se sont sentis offensés à l’idée d’apprendre que le rappeur Booba allait se produire au Maroc », peut-on lire en introduction de la pétition. Le Club des avocats au Maroc, une association professionnelle, a porté plainte contre Booba « pour diffamation et injures portées contre les femmes marocaines », a confirmé à l’AFP son président Mourad Elajouti, sans autre détail.


À lire aussiBooba : pourquoi le concert au Maroc du rappeur est la cible d’un appel au boycott


L’appel à l’annulation du concert du « Duc de Boulogne » avait été soutenu par le rappeur français d’origine marocaine Maes. Ce dernier, un ancien protégé de Booba, a exhorté ses abonnés sur Twitter à signer la pétition et l’a interpellé : « Sache que tu n’es pas le bienvenu ». Le parti d’opposition islamiste Justice et Développement (PJD) avait également réclamé l’annulation du concert dans une question parlementaire écrite adressée au ministre de la Jeunesse et de la culture.

Malgré la campagne de boycott, les organisateurs croyaient toujours en la possibilité de maintenir l’événement. En 2017, le rappeur s’était produit dans l’un des plus importants festivals du pays, Mawazine Rythmes du Monde de Rabat. Il y avait alors drainé 100 000 spectateurs, selon les médias locaux. Si elle n’a pas de rapport direct, semble-t-il, l’annulation du concert du rappeur français s’inscrit dans un contexte de gel diplomatique persistant entre Rabat et Paris.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici