Manouchian au Panthéon : Marine Le Pen va se rendre à la cérémonie

0
63
Politique Paris (VIe), le 30 janvier 2024 Discours de politique générale du premier ministre Gabriel Attal à l'assemblée nationale. Ici Marine Le Pen, présidente du groupe Rassemblement National Photo LP / Fred Dugit

L’entourage de Marine Le Pen a assuré qu’elle se rendrait à la panthéonisation de Missak Manouchian mercredi, « malgré les propos outrageants du président de la République ». Emmanuel Macron a jugé que le RN serait « inspiré de ne pas être présent ».

Le RN veut se montrer à la cérémonie. La cheffe de file des députés du Rassemblement national, Marine Le Pen, se rendra à la panthéonisation de Missak Manouchian mercredi « malgré les propos outrageants du président de la République », fait savoir son entourage ce lundi.

Dimanche, Emmanuel Macron, a estimé dans une interview accordée à l’Humanité que « les forces d’extrême droite seraient inspirées de ne pas être présentes, compte tenu de la nature du combat de Manouchian ».

Comparant la cérémonie avec l’hommage à Robert Badinter, où les élus du RN étaient absents à la demande de la famille, le chef de l’État a estimé que « l’esprit de décence, le rapport à l’histoire, devraient les conduire à faire un choix ».

« Aucune raison de battre en retraite »

Le RN ne semble pas de cet avis. « Je pense qu’il faut y être. On n’a aucune raison de battre en retraite sur ces sujets-là », a déclaré Louis Aliot sur TF 1. « Aujourd’hui, la panthéonisation révèle le caractère sacré, finalement républicain, du personnage, et (elle) s’adresse à tous les Français, quelles que soient leur origine, leur condition ou leurs opinions », a ajouté le responsable d’extrême droite.


À lire aussiQui sont Missak et Mélinée Manouchian, ce couple de résistants qui va entrer au Panthéon ?


La cheffe de file des députés RN Marine Le Pen « serait inspirée effectivement à ne pas venir rendre hommage à ceux dont, dans l’histoire, ses ascendants ont contribué à ce qu’ils soient fusillés », a également jugé le secrétaire national du Parti communiste Fabien Roussel sur RTL.

Missak Manouchian et 23 de ses compagnons d’armes vont entrer au Panthéon mercredi, un « acte de reconnaissance » de la résistance communiste et étrangère à l’occupant nazi, a souligné le chef de l’État.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici