Mort de Nahel : pillages, saccages, incendies… Nouvelle nuit de violences à Paris et dans le Nord

0
30

es émeutes urbaines ont repris de plus belle en région parisienne, trois jours après le décès de Nahel. La capitale et tous les départements d’Ile-de-France ont été touchés, mais les violences se sont aussi propagées à la métropole lilloise. Plus de 400 interpellations avaient été comptabilisées au niveau national en milieu de nuit.

Voir en plein écranOuest-FranceOuest France avec AFP et ReutersModifié le 30/06/2023 à 07h13Publié le 30/06/2023 à 05h34

Abonnez-vous LIRE PLUS TARD PARTAGER

Newsletter La Matinale

Chaque matin, l’actualité du jour sélectionnée par Ouest-FranceOK

Pillages, incendies, tirs de mortiers d’artifice, Paris et sa banlieue ont été en proie dans la nuit du jeudi 29 à vendredi 30 juin 2023 à une nouvelle nuit de violences après la mort mardi à Nanterre de Nahel, tué par un policier.

https://f74d31b8d227aa0be1cbece37b412976.safeframe.googlesyndication.com/safeframe/1-0-40/html/container.html

Les émeutes urbaines ont également touché la province et particulièrement la région lilloise où le bilan de la nuit est lourd : une mairie de quartier incendiée, une autre caillassée, des pillages et dégradations commis par de petits groupes dispersés en dépit d’un important dispositif policier.

En Seine-Saint-Denis, « quasiment toutes les communes » ont été impactées, a constaté dépitée une source policière à l’AFP. De nombreux supermarchés ont été pillés notamment à Montreuil et Épinay-sur-Seine. À Drancy, des émeutiers ont utilisé un camion pour forcer l’entrée d’un centre commercial qui a été en partie pillé et incendié, indique une source policière.

Saccages, incendies et pillages ont une nouvelle fois marqué la capitale et la banlieue parisienne. | GONZALO FUENTES / REUTERS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici