« On laisse partir Lance comme ça ? » : la décision surprenante des coachs de « The Voice »

0
150

L’ultime soirée des battles du télécrochet de TF 1 a soufflé le chaud et le froid avec notamment un duo particulièrement raté mais aussi un extrêmement réussi, ce qui n’a pas suffi à sauver Lance Priester.Par Stéphanie Guerrin

Troisième et dernière soirée de battles ce samedi 20 avril sur TF 1 dans « The Voice ». Après le très haut niveau de la semaine précédente, celle-ci a connu des hauts et des bas. Joli moment par exemple entre Mewhy et Okali, deux talents de l’équipe de Mika qui ont repris « Là-bas » de Jean-Jacques Goldman. Une prestation qui a tiré des larmes dans le public, dont d’autres candidats.

Quand Mewhy a été choisi pour poursuivre l’aventure, il s’est agenouillé devant sa camarade, saluant toute l’élégance et la classe de celle-ci et renforçant des flots de larmes dans l’assistance. Zazie, en s’adressant à Nikos Aliagas, l’a bien remarqué : « Regarde, il y a des talents qui sont pas bien ».

« Je n’ai jamais aussi mal chanté de ma vie »

Larmes aussi du côté de la jeune Manon, 18 ans, après avoir chanté « Cécile ma fille » de Claude Nougaro. Elle était face à Adnaé, l’ingénieur naval qui travaille au Mozambique et a donc dû assister au coaching en visioconférence. Sur scène, les deux chanteuses se sont démenées avec ce titre qui ne leur allait pas très bien et la benjamine a multiplié les erreurs de rythme et les fausses notes.

« Je n’ai jamais aussi mal chanté de ma vie », s’est-elle exclamée ensuite en pleurant. Alors même si les coachs ont été indulgents — « Manon, tu me fends le cœur, parce que je te trouve dure avec toi », lui a lancé Vianney —, Bigflo et Oli ont logiquement décidé de continuer avec Adnaé.

Virage à 180 degrés juste après. Comme l’a annoncé Mika pour l’ultime battle de son équipe : « Vous nous avez gardé le meilleur pour la fin ! » Deux de ses talents les plus marquants, Lance Priester et Orange ont repris « Nights in White Satin » des Moody Blues. Après les répétitions et avant même leur prestation finale, le coach a assuré : « Pour la première fois, de toutes les années que j’ai fait The Voice, je préfère la version de Orange et Lance à l’originale. »

Les candidats en sursis sont dans le public

Effectivement, le duo a fonctionné à la perfection, même s’il est vrai que le côté rock d’Orange lui a donné un avantage. C’est d’ailleurs lui que Mika a choisi. De leur côté, Vianney, Zazie et Bigflo et Oli avaient la possibilité de sauver Lance, mais cela les aurait obligés à remplacer un autre talent sauvé précédemment. Les candidats en sursis se trouvant dans le public, la pression des coachs était encore plus grande.

Malgré son talent, Lance Priester doit s'arrêter là.
Malgré son talent, Lance Priester doit s’arrêter là. TF1

« On laisse partir Lance comme ça ? » s’est étonné Bigflo, bien embêté, face à ses camarades. « Ben allez-y les gars », lui a rétorqué Zazie. Au final, personne ne s’est mouillé et effectivement, Lance Priester est parti comme ça. Une issue un peu incompréhensible tant d’autres talents qualifiés n’ont pas son niveau.

Le reste de l’émission était moins passionnant. Mika et Oli en ont même profité pour écrire un texte de chanson. « Excusez-moi, les a interrompus Nikos Aliagas. Vous écrivez un morceau ensemble ? » « Oui, il écrit un rap pour moi ! » lui a répondu, grand sourire, l’interprète de « Relax (Take It Easy) ». Après avoir vécu des montagnes russes émotionnelles, les quatre talents volés lors des deux émissions précédentes — Carla, Julie, Clément et Manuela — sont restés en jeu et participeront donc aux cross battles, des duels voyant s’affronter des candidats d’équipes différentes, à partir de samedi prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici