Paris : le corps démembré d’une femme retrouvé dans un sac aux Buttes-Chaumont

0
41
Voiture de police nationale

Le grand parc du Nord-Est parisien a été fermé, peu après la découverte ce lundi d’un tronc de femme, dans un sac-poubelle, selon les informations du Parisien. Les investigations ont été confiées à la brigade criminelle de la police judiciaire parisienne.

L’horreur, en plein parc des Buttes-Chaumont (XIXe arrondissement de Paris). Un morceau de corps humain a été découvert en milieu de journée, ce lundi, dans un sac-poubelle de ce parc du Nord-Est parisien, a appris Le Parisien de sources concordantes. Ce sont des agents d’entretien des espaces verts qui l’ont aperçu vers 14h30 dans un bosquet, au sud du parc, côté rue Botzaris, à hauteur de la rue Fessart. Ils ont alors aussitôt prévenu la police municipale, qui a envoyé sur place un équipage du secteur, en poste à la Place des fêtes (XIXe).

Les policiers municipaux ont ensuite appelé leur hiérarchie et le commissariat de police du XIXe. Puis ils ont fait évacuer et fermer le parc – « il faisait beau aujourd’hui, il y avait des promeneurs », indique un témoin. Les fonctionnaires du commissariat du XIXe ont convergé, sirène hurlante, et ont établi un périmètre de sécurité. L’officier de police judiciaire (OPJ) a réalisé les premières constatations. Un magistrat du parquet de Paris a fait le déplacement.

Un tronc découpé de la poitrine aux genoux

Il s’agirait d’un bassin de femme, découpé depuis le dessus de la poitrine jusqu’aux genoux, « encore habillé, comme entouré de jean », glisse une source proche du dossier. « Visiblement, le corps a été découpé habillé. » Une battue, avec la brigade cynophile, était toujours en cours dans ce vaste parc de 25 ha, pour tenter de retrouver d’éventuels autres morceaux de cadavre. « Les prospections n’ont pas permis de trouver d’autres parties », indiquait en début de soirée un proche de l’enquête.

Une enquête a été ouverte du chef d’assassinat. Les investigations ont été confiées à la brigade de criminelle de la police judiciaire parisienne, indique le parquet de Paris. Selon nos informations, la victime n’a pas encore été identifiée. Nouveau féminicide ? Meurtre d’une prostituée ? Pour l’heure, aucune piste n’est privilégiée par les enquêteurs.

Le sac déposé dans un coin reculé

Les policiers de la Crim’ vont commencer par identifier la ou les personnes qui ont déposé le corps en toute discrétion dans ces buissons. « Connaissaient-ils bien le parc ? », s’interroge une source proche du dossier. Le cadavre a en effet été laissé dans un endroit reculé, près des dépendances des jardiniers, dans la végétation, à l’abri des regards ». Les enquêteurs vont donc éplucher patiemment les images de vidéoprotection de la ville de Paris autour de ce parc, qui présente pas moins de dix entrées.

À quand remonte la mort de cette femme ? « Aucun élément ne permet pour l’heure de [la] dater », précise le parquet de Paris. Mais « le cadavre n’était pas en état de putréfaction, ce qui semble attester d’une mort récente », indique un proche de l’enquête. Une autopsie va être diligentée rapidement afin de tenter de le confirmer.

Ce lundi soir, les Buttes-Chaumont étaient toujours interdites au public. « Le parc devrait rester fermé demain pour permettre la poursuite des recherches avec la brigade cynophile », prévient ce lundi soir François Dagnaud, le maire PS du XIXe arrondissement de Paris.

Ce lundi soir, les Buttes-Chaumont étaient toujours interdites au public. « Le parc devrait rester fermé demain pour permettre la poursuite des recherches avec la brigade cynophile », prévient ce lundi soir François Dagnaud, le maire PS du XIXe arrondissement de Paris.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici