Paris : un corps repêché dans le canal de l’Ourcq, la brigade criminelle saisie

0
38
PARIS ( 21.11.2017 ) Traversant en milieu le parc de la Villette, les berges du canal de l'Ourcq ont été aménagées pour les promenades. PHOTO LE PARISIEN OLIVIER BOITET

Le cadavre d’un jeune homme, disparu depuis une semaine, a été découvert samedi matin dans le canal de l’Ourcq. Une autopsie est pratiquée ce dimanche pour savoir s’il s’agit d’un meurtre.

Qu’est-il arrivé à Nicolas ? C’est la question sur laquelle travaillent depuis mercredi les policiers de la brigade criminelle. Ce samedi 27 mai, le cadavre de ce jeune homme a été repêché par les plongeurs de la brigade fluviale. Le corps a été transporté à l’Institut médico-légal de Paris pour qu’un médecin pratique une autopsie. Elle doit avoir lieu ce dimanche 28 mai, nous a précisé une source judiciaire.

Ce samedi vers 10 heures, des promeneurs profitent du soleil pour déambuler le long du canal de l’Ourcq (XIXe). Sur la portion située plus précisément entre la Porte de la Villette et la Porte de Pantin, sous le périphérique, ils aperçoivent une forme intrigante. Ils appellent aussitôt les secours.

L’hypothèse accidentelle privilégiée

Il s’agit bien d’un cadavre. Les policiers de la brigade criminelle tiquent immédiatement. Mercredi matin, ils avaient été saisis par le parquet de Paris car un homme était tombé dans le canal au niveau du parc de la Villette le week-end dernier. Selon nos informations, la nuit du drame, la victime aurait été vue à proximité de trois hommes peu de temps avant de se retrouver dans le canal.

Ce samedi, en fouillant les poches du jeune homme, les enquêteurs ont mis la main sur son téléphone, les clés de chez lui et une carte avec son identité. Apparemment, Nicolas était habillé comme lorsqu’il a été vu la dernière fois il y a environ une semaine.

Bien que non écartée, la piste criminelle ne serait cependant pas celle privilégiée par les enquêteurs. « L’autopsie permettra évidemment de dissiper tous les doutes mais l’hypothèse de l’accident, c’est à dire d’une chute survenue alors que la victime se trouvait seule, est très probable », confie une source proche du dossier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici