Plus de 2 tonnes de cocaïne retrouvées échouées dans le nord-ouest de la France

0
8

Les sacs contenant les stupéfiants ont été découverts dimanche et mercredi 1er mars sur le littoral de la Manche. Leur valeur marchande au détail est estimée à près de 150 millions d’euros.

Les premiers sacs ont été découverts dimanche 27 février dans la matinée sur la plage de Réville. À l’intérieur, environ 850 kg de cocaïne. Six nouveaux sacs se sont échoués ce mercredi sur le littoral, à Vicq-sur-Mer. Cette fois, selon une source proche du dossier, confirmant une information du quotidien régional Ouest-France, il s’agit d’une tonne et demie de cocaïne. Au total, ce sont donc 2,3 tonnes qui ont été retrouvées. Une découverte qualifiée d’« historique ».

La préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord a rappelé ce mercredi qu’une enquête avait été ouverte en début de semaine par le parquet de Cherbourg, le suivi de l’enquête étant confié à la section de recherche de Caen (Calvados), la gendarmerie maritime et l’Ofast, l’office dédié à la lutte contre les trafics de stupéfiants.

Retracer le parcours des sacs

La provenance des ballots hermétiquement fermés qui se sont échoués sur le littoral du Cotentin n’est pas établie. Ils peuvent avoir été jetés volontairement à la mer pour éviter un contrôle ou sont tombés tout seuls d’un navire, a expliqué une source proche du dossier. Parfois, les ballots sont arrimés à la coque du bateau et non pas placés à l’intérieur et peuvent se décrocher en fonction de l’état de la mer, a complété une autre source proche du dossier.

Les enquêteurs doivent désormais essayer de retracer le parcours de ces sacs. La préfecture maritime a affirmé qu’une « surveillance particulière des approches maritimes du secteur du Nord Cotentin était maintenue et assurée par des moyens aériens ». « De nouveaux survols ainsi que des patrouilles maritimes sont réalisées », a-t-elle ajouté. En début d’après-midi, il « n’y avait pas eu de nouvelles découvertes de stupéfiants », a précisé ce jeudi la préfecture maritime dans un tweet.

« Tsunami blanc »

Ce n’est pas la première fois que de la cocaïne arrive sur le littoral français. Fin 2019, des ballots contenant au total 1,6 tonne de poudre blanche s’étaient échoués sur les plages d’une zone allant de Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques) à Camaret (Finistère). Plus récemment, fin mai 2022, des pains de cocaïne, pour un total d’environ 21 kg, avaient été trouvés sur une plage de Berck (Pas-de-Calais).

► À lire aussi : De mystérieux paquets de cocaïne échouent sur le littoral atlantique français

Mercredi, lors d’une conférence de presse consacrée au bilan 2022 de la lutte contre les trafics de stupéfiants, Gabriel Attal, ministre des Comptes publics en charge des douanes, avait annoncé une saisie « historique » de 1,9 tonne de cocaïne au port du Havre le 19 février par ses services. « Il faut éviter que ce tsunami blanc atteigne nos côtes », avait-il ajouté. En 2022, 27,7 tonnes de cette drogue ont été saisies, soit une hausse de 5% par rapport à l’année précédente.

RFI(Avec AFP)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici