Retraites: les syndicats prêts à “mettre la France à l’arrêt” le 7 mars

0
18

Ce samedi 11 février, les syndicats espèrent une mobilisation massive pour faire reculer le gouvernement sur sa réforme des retraites. C’est la première journée d’action organisée un week-end. Ils visent plusieurs millions de manifestants dans les rues.

Les huit principaux syndicats français se sont dit prêts samedi à “mettre la France à l’arrêt dans tous les secteurs le 7 mars” si le gouvernement et le Parlement “restent sourds” à la mobilisation contre la réforme des retraites. “Si malgré tout, (ils) restaient sourds à la contestation populaire, l’intersyndicale appellerait (…) à durcir le mouvement en mettant la France à l’arrêt dans tous les secteurs le 7 mars prochain”, ont prévenu les huit organisations, dans un communiqué lu par le secrétaire général de Force ouvrière, Frédéric Souillot.

Ce samedi 11 février, les syndicats organisent leur quatrième journée de mobilisation contre la réforme des retraites. Ils espèrent mobiliser très fortement et se faire entendre enfin de l’exécutif, occupé à faire avancer la réforme au Parlement.

C’est “un rendez-vous extrêmement important”, a déclaré vendredi le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, appelant “tout le monde à aller dans les manifestations”. C’est la première fois depuis le début du mouvement que les syndicats organisent des manifestations le samedi, “l’occasion pour un certain nombre de salariés qui ne pourraient pas se mobiliser en semaine” de le faire, a souligné samedi sur RMC Marie Buisson, secrétaire générale de la CGT éducation, car “trois journées de grève, c’est trois journées de salaire en moins”.

Ainsi de Juliette Achigar, 47 ans, gestionnaire de paie qui ira manifester à Bayonne. “J’ai hésité à y aller mardi, mais je perdais une journée de travail et financièrement ce n’était pas gérable”, a-t-elle dit à l’AFP. “Dépasser le million de manifestants, ça serait un beau succès”, a estimé M. Berger. De source policière, on s’attend à une participation comprise entre 600.000 et 800.000 personnes, dont 90.000 à 120.000 à Paris, où le défilé ira de République à Nation.

Dix mille forces de l’ordre seront mobilisées partout en France, dont 4.500 à Paris.

Sans appel à la grève, les réseaux RATP et SNCF devraient fonctionner normalement.

Les tro[…]

Lire la suite sur challenges.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici