Roissy-en-Brie : en retard, le détenu vole une voiture… pour rentrer au centre de semi-liberté

0
14

Un quadragénaire a été condamné par le tribunal correctionnel de Melun à deux ans de prison ferme, pour avoir dérobé une VW Polo sur le parking d’un supermarché. La propriétaire de l’auto a été blessée car elle s’est accrochée à sa voiture.

Il devait rejoindre le centre de semi-liberté de la prison de Meaux-Chauconin à une heure bien déterminée. Mais visiblement, ce détenu – qui purgeait une peine – s’est mal organisé ce jour-là. Il avait deux heures dans la vue ! Alors ce quadragénaire a pris la plus mauvaise des solutions : il a décidé de voler une voiture pour rejoindre son lieu de détention au plus vite.

Jeudi 9 mars, vers 18 heures, il a visé une Volkswagen Polo garée sur le parking de l’Intermarché de la ZAC du Ru du moulin, à Roissy-en-Brie. Il s’est approché de la jeune femme qui s’apprêtait à repartir. Prétextant avoir vu une fuite de carburant sous le véhicule, le bon samaritain a proposé son aide, s’est installé derrière le volant et a démarré, avant de faire marche arrière. La propriétaire de la Polo, qui était accrochée à la portière, est tombée au sol et s’est blessée.

Caché dans un buisson

Alertée par un appel passé au 17, une patrouille de la brigade anticriminalité (BAC) du commissariat d’agglomération de Noisiel s’est mise à la recherche de la voiture volée, qu’elle a croisée à hauteur d’un campement de gens du voyage. A l’intérieur, deux hommes. Alors que les policiers s’apprêtaient à les contrôler, le conducteur a fait une marche arrière et percuté une bordure. Avant d’abandonner le véhicule et de partir en courant. Le passager – qui n’est autre que son père – était resté sur place.

Le fuyard s’est faufilé entre les caravanes et a sauté par-dessus le mur de la déchetterie attenante. Les policiers ne l’ont pas lâché et ont fini par l’interpeller, alors qu’il était tapi dans un bois, caché dans un buisson. A l’issue de sa garde à vue, le quadragénaire a été déféré devant le parquet de Melun, avant d’être jugé en comparution immédiate par le tribunal correctionnel à deux ans de prison ferme, avec mandat de dépôt.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici