Seine-et-Marne : un footballeur de Ligue 1 pris à 191 km/h sur l’autoroute A5

0
42

Levi Lumeka, attaquant britannique de l’Espérance sportive Troyes Aube Champagne (Estac), a été contrôlé par les gendarmes du peloton autoroutier de Montereau alors qu’il roulait à 191 km/h sur l’autoroute A5.

Actuellement 18e de Ligue 1 et en position de relégable, l’Estac, le club de football de Troyes (Aube) aurait sûrement aimé que son attaquant anglais aille aussi vite sur son aile qu’au volant de sa Mercedes. Vendredi dernier, Levi Lumeka, 24 ans, a été contrôlé en grand excès de vitesse sur l’A 5, à hauteur de Pamfou comme l’indique la République de Seine-et-Marne. Vers 16h40, le jeune britannique a été chronométré à 191 km/h par les gendarmes du peloton autoroutier de Montereau-Fault-Yonne alors qu’il circulait en direction de la capitale.

Titulaire d’un permis de conduire anglais, le footballeur devrait se voir signifier une interdiction de conduire en France par la préfecture de Seine-et-Marne. Il sera convoqué au tribunal de police de Melun et encourt une amende de 1 500 euros. En attendant, sa Mercedes GLE a été aussitôt immobilisée par les militaires et emmenée à la fourrière.

Un jeune de 17 ans contrôlé lui aussi sur l’A5 à 194 km/h

Le joueur n’est pas le seul à avoir eu le pied lourd sur l’accélérateur et s’être vu délivrer un carton rouge de la part des gendarmes. Le lendemain, peu après 18 heures, à la hauteur de Gravon, le peloton autoroutier de Montereau a intercepté le conducteur d’une puissante Audi RS3 alors que lui aussi fonçait sur l’A5 en direction de Paris. Dans leurs jumelles s’est affiché un chrono de 194 km/h !

Les gendarmes ont alors eu la surprise de constater que derrière le volant se trouvait… un adolescent de 17 ans. Le garçon, en conduite accompagnée, n’a le droit de conduire qu’avec sa mère. Mais ce samedi, c’est avec son cousin qu’il voyageait. Tous deux avaient pris la route depuis Sens (Yonne) pour se rendre dans la capitale avec une voiture de location. Apparemment trop fatigué, le cousin a laissé le volant au mineur qui a eu la mauvaise idée de vouloir tester la vitesse de pointe de l’Audi.

Tandis que le véhicule était restitué à l’agence, les deux occupants ont dû rentrer chez eux en taxi. L’adolescent doit être poursuivi pour excès de vitesse et défaut de permis de conduire. Et le passage de l’examen pourrait être menacé. Quant au cousin, il risque d’être jugé pour complicité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici