Sevran : un homme de 23 ans dans un état critique après une fusillade

0
37
LE CENTRE DE REGULATION DU SAMU 77 EST INSTALLE A L HOPITAL DE MELUN ET TRAITE PLUS DE 1000 APPELS PAR JOUR ENVIRON

Est-ce une méprise ou était-il vraiment ciblé ? Le jeune homme a été blessé alors qu’il prenait le volant de sa voiture, lundi matin. Son frère avait été déjà victime d’une tentative d’assassinat en novembre dernier dans le quartier des Beaudottes.

La nouvelle tentative de meurtre, survenue lundi matin à Sevran, est-elle un règlement de comptes ou bien, y a-t-il eu erreur sur la personne ? Les circonstances de ce nouveau déchaînement de violence interrogent toujours deux jours après les faits.

Lundi matin, peu après 7h30, avenue Ampère, un conducteur s’apprête à quitter un stationnement situé en bas de son domicile lorsqu’il est atteint dans « le haut du corps par plusieurs tirs », indique le parquet de Bobigny. La passagère, qui se trouve à ses côtés, en réchappe miraculeusement. Il s’agit de la mère de la victime.

Les circonstances dans lesquelles cet homme âgé de 23 ans a été blessé ressemblent fortement à un règlement de comptes. Deux individus sur un scooter ont attendu que l’homme sorte de chez lui et s’installe au volant pour passer à l’action.

Ils se sont portés à sa hauteur, puis ils ont fait feu au moins à trois reprises. « Trois étuis de calibre 9 mm ont été retrouvés à proximité du véhicule », indique une source proche de l’enquête. Puis, ils se sont enfuis illico.

Dans l’habitacle, le conducteur est très grièvement blessé. Il est évacué par le Samu vers un hôpital parisien. Il est diagnostiqué « en état d’urgence absolue ». Mais son pronostic vital, un temps engagé, serait plus favorable à l’heure qu’il est. À ses côtés, sa mère est indemne mais profondément choquée.

Il était à bord de la voiture de son frère

Le mobile de cette tentative d’homicide reste, à ce stade, flou. Un doute subsiste sur l’identité de la personne ciblée. Le blessé est-il réellement l’individu visé par les malfaiteurs ? Ce lundi matin, « il se trouvait à bord du véhicule de son frère », précise la même source.

Or, ce dernier avait été lui aussi victime d’une tentative d’assassinat, dans la nuit du 9 novembre dernier, chemin de Savigny, une rue située à 300 mètres de l’avenue Ampère. Lors de la première fusillade dans le quartier des Beaudottes, la victime avait été touchée à la cuisse. Il s’était présenté de lui-même à l’hôpital Ballanger présentant une blessure par balle.

Sa voiture, une Peugeot 2008 retrouvée sur le parking de l’établissement, comportait plusieurs impacts de balles. Sur la scène du règlement de comptes, cinq douilles de calibre 7,62 seront prélevées. L’homme, qui n’était pas connu de la police, n’avait pas souhaité s’épancher sur les faits et les auteurs présumés.

Le service départemental de la police judiciaire (SDPJ 93) est saisi des deux dossiers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici