Soupçons de viols dans une secte internationale de yoga : le gourou Gregorian Bivolaru mis en examen et écroué

0
76
(FILES) This photo taken on April 1, 2004 in Bucharest shows Gregorian Bivolaru (L), the spiritual leader of MISA sect (The Movement for Spiritual Integration in the Asolute) evacuated from a Court, by the special police forces. French authorities on November 28, 2023 arrested 41 people in raids against a controversial yoga sect, including its leader, the Romanian guru Gregorian Bivolaru, a source close to the case told AFP. The sect is accused of numerous abuses under Bivolaru, the source said. The guru has been repeatedly in the crosshairs of judicial authorities in Romania, Sweden and France in the last years. (Photo by STRINGER / AFP)

Ce groupe, qui se présente comme axé sur la pratique du tantra yoga, est accusé de cacher une secte qui pratiquerait des violences sexuelles à grande échelle. 15 personnes, dont le gourou Gregorian Bivolaru, étaient présentées ce vendredi à des juges

Un vaste coup de filet en France contre une secte internationale de yoga trantrique. Le gourou de ce mouvement accusé d’organiser des violences sexuelles et 14 autres personnes ont été présentés ce vendredi à des juges d’instruction parisiens, aboutissant quelques heures plus tard à la mise en examen et au placement en détention du gourou de ce mouvement Gregorian Bivolaru.

Ce dernier, de nationalité roumano-suédoise, est la figure fondatrice du Mouvement pour l’intégration spirituelle vers l’absolu (Misa). Il est mis en examen pour viols, abus de faiblesse, séquestration et traite d’êtres humains en bande organisée. Lors d’une audience au tribunal de Paris, une juge des libertés et de la détention a décidé de son placement en détention provisoire. « Je me désole de cette décision », a réagi auprès de l’AFP son avocat Anis Harabi. « Nous allons travailler sur le dossier et établir son innocence », a-t-il assuré.

Ces présentations et cette première mise en examen font suite aux 41 interpellations révélées mardi par Libération. Selon une source proche, ce dossier porte sur « un groupe aux contours de la mafia, du proxénétisme sous des atours prétendument philosophiques », dont Gregorian Bivolaru, 71 ans, serait le personnage central.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici