Taxe sur les éoliennes maritimes : une partie sera reversée aux sauveteurs en mer

0
43
TROUVILLE ( 03.08.2019 ) Ayant pour vocation de secourir bénévolement et gratuitement les vies humaines en danger sur la mer, la Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) est reconnue d'utilité publique et durant la fête de la mer de Trouville propose aux visiteurs de visiter son navire de sauvetage. PHOTO LE PARISIEN OLIVIER BOITET

Une quote-part de 5 % est concernée pour un montant évalué à 400 000 euros cette année et jusqu’à plusieurs millions à l’avenir.

La Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) va bénéficier d’une nouvelle source de revenus. Cette association de bénévoles allant au secours des navires en péril recevra une quote-part de la taxe sur les parcs éoliens en mer, selon un arrêté publié ce samedi au Journal officiel.

L’arrêté a été signé le 23 février par le secrétaire d’État à la Mer, Hervé Berville, lors d’un déplacement dans le Calvados. La SNSM percevra « une quote-part de 5 % de la taxe affectée aux éoliennes marines », selon le secrétariat d’État. « Cette fiscalité pourra représenter dès 2023 jusqu’à 400 000 euros » de ressources pour l’association.

À l’avenir, les caisses de la SNSM pourraient être abondées, via cette taxe, à hauteur de « plusieurs millions d’euros par an au fur et à mesure de la mise en service des parcs éoliens en mer programmés sur les différentes façades maritimes françaises ».

4 593 opérations de sauvetage en 2021

La SNSM, « seul organisme de secours et de sauvetage en mer agréé » par les autorités, a réalisé 4 593 opérations de sauvetage en 2021. L’association, qui bénéficie par ailleurs d’une subvention annuelle de l’État de six millions d’euros, pourra ainsi « moins dépendre des donations privées », a souligné Hervé Berville. Des tirelires de la SNSM en forme de canot de sauvetage sont souvent fixées aux abords des ports français pour récolter les dons.

L’association compte plus de 5 000 sauveteurs embarqués bénévoles qui, sur demande du centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS), « effectuent les opérations de recherche en mer, assistent les navires en difficulté, évaluent l’état des personnes à secourir, leur donnent les premiers soins et ramènent les blessés et les naufragés à terre ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici