TPMP People – “Catastrophique”, “Ça n’a rien à faire dans l’émission”, “Il veut faire du Hanouna” : l’interview de Pierre Botton par Matthieu Delormeau décriée sur Twitter

0
55

Ce samedi 4 mars 2023 dans TPMP People, Matthieu Delormeau a reçu Pierre Botton, ex-homme d’affaires lyonnais condamné pour abus de biens sociaux. Une invitation que les internautes n’ont pas appréciée, tout comme l’interview en elle-même, jugée maladroite. Beaucoup ont estimé en effet que l’animateur n’avait pas beaucoup travaillé son sujet…

Après les “infos people à picorer”, l’animateur et sa bande du jour, ont ouvert la discussion sur le couronnement de Charles III qui vire d’ores et déjà au cauchemar. Bertrand Deckers est venu faire la liste des artistes célèbres qui ont refusé l’invitation du nouveau roi. L’interview de la semaine était elle consacrée à Vincent Perrot. Un animateur que Matthieu Delormeau a largement complimenté sur sa gentillesse, son talent et sa beauté, et espéré ouvertement voir bientôt revenir à la télévision.

Après un best off la semaine dernière, TPMP People est revenu avec un inédit ce samedi 4 mars 2023, pour le plus grand bonheur des téléspectateurs. Un numéro particulier car Matthieu Delormeau y fêtait son anniversaire, avec un jour d’avance. La première séquence a donc été dédiée à l’ouverture de ses cadeaux offerts par les chroniqueurs : une perruque blonde et un slip de bain estampillé Mykonos pour Laurent Fontaine, un message affectueux de Cyril Hanouna offert par Déborah Tordjman, une paire de lunettes de soleil de luxe de la part de Benoît Debois, un panier de bananes apporté par Jean-Michel Maire, ou encore le numéro de téléphone d’Hervé Vilard par Isabelle Morini-Bosc

“Dès que ça parle d’autre chose que de téléréalité, il est hors sujet”

Dans le cadre de l’affaire Pierre Palmade, un dossier plus sensible a ensuite été ouvert au sujet des carrés VIP en prison. Pierre Botton, ex-homme d’affaires lyonnais condamné pour abus de biens sociaux qui a fait 602 jours dans un quartier VIP, était invité à partager son expérience sur le plateau. “Il a payé, c’est un citoyen lambda aujourd’hui”, a pris soin de préciser Delormeau. Mais sa venue a été très décriée sur Twitter, où beaucoup ont estimé qu’il n’était pas juste d’offrir une telle tribune à un ex-escroc.

Celui-ci a démonté les idées reçues au sujet des quartiers VIP, qui n’ont selon lui rien de luxueux, contrairement à ce que leur nom laisse penser. Le sexagénaire a ainsi expliqué que ces quartiers étaient en fait réservés aux personnes “vulnérables”, à risque d’être malmenées par les autres détenus : soit les personnalités publiques, médiatiques ou les personnes ayant attenté à l’intégrité de femmes ou d’enfants. “J’ai été avec quelqu’un qui était un violeur de nourrissons”, a ainsi raconté l’ex-détenu d’un quartier VIP de la prison de la Santé. Pas de traitement de faveur à en croire la suite de son récit : “j’ai eu peur à plusieurs reprises, car les détenus qui étaient avec nous dans les 18 cellules étaient des gens très instables psychologiquement”.

En abordant ce sujet de société en dernière partie d’émission, Matthieu Delormeau s’est rapproché de la formule adoptée par Cyril Hanouna dans TPMP. Mais certains ont estimé que l’animateur de la version people du talk show n’était pas très à l’aise dans l’exercice. Ses questions, ont été jugées maladroites. Comme lorsqu’il a demandé à l’invité de préciser comment il avait tenté de se suicider en prison il y a 27 ans. Une question que Pierre Botton a balayée d’un revers de main, comme d’autres durant l’interview. A la question de savoir s’il disposait d’une arme en prison, celui-ci a rétorqué : “Vous plaisantez j’espère ! J’ai 69 ans, j’ai fait des problèmes financiers, qu’est-ce que j’aurais fait avec une arme en prison ?!”

Plus généralement, l’invité du soir n’a eu de cesse de contredire les affirmations plus ou moins précises de l’animateur. Et ce, dès l’introduction, lors de laquelle Matthieu Delormeau a avancé que l’homme avait illégalement “pris 50% du pognon” des “associations” qu’il avait crées par le passé. “J’ai été relaxé de ces faits. Je n’ai été accusé de rien sur mes assos, et c’est important”. Des approximations pointées du doigt par les twittos…

Certains twittos ont cependant jugé cette dernière partie d’émission intéressante. Aux yeux de ces derniers, l’émission s’étoffe au fil des semaines en abordant des sujets plus complexes. Et Matthieu Delormeau est à la hauteur de sa mission.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici