Un concert surprise de Jay-Z prévu vendredi à Paris affole les fans

0
14
(FILES) In this file photo taken on October 14, 2021 US rapper Jay-Z arrives for the Los Angeles Special Screening of Netflix's "The Harder They Fall" at the Shrine Auditorium in Los Angeles. - Musician DeLaurentis uses an artificial intelligence chorus modelled on her voice and the rappers of AllttA provoke debate with a vocal avatar of Jay-Z: AI in music oscillates between a creative engine and regulatory issues. (Photo by Chris DELMAS / AFP)

Les 1 500 places ont immédiatement été vendues dès l’annonce mise en ligne. Le concert aura lieu vendredi soir à la Fondation Louis Vuitton.

1 500 heureux élus et des milliers de déçus. Jay-Z, mégastar du rap, donne un show surprise vendredi soir à 21 heures à la Fondation Louis Vuitton à Paris, en relation avec l’exposition « Basquiat x Warhol, à quatre mains » a annoncé ce mercredi le tourneur de l’artiste. Immédiatement après cette annonce, publiée sur les réseaux sociaux de Live Nation, structure de production de concerts d’envergure mondiale, les 1 500 places de l’auditorium de la Fondation Louis Vuitton (du groupe LVMH, propriétaire du Parisien) ont été écoulées.

Paris accueille en ce moment deux expositions autour de Basquiat. Celle à la Fondation Louis Vuitton et « Basquiat Soundtracks », à la Philharmonie de Paris, qui expose tableaux et dessins de l’artiste mis en relation avec les musiques de sa vie. Le peintre, mort d’une overdose à l’âge de 27 ans le 12 août 1988, a influencé nombre d’artistes contemporains comme Jay-Z, Kanye West ou ASAP Rocky. Car la musique entre souvent en résonance avec le travail de Basquiat. Les références à Charlie Parker, génie du jazz, se retrouvent ainsi dans plusieurs de ses œuvres.

La musique, Basquiat en écoutait, dans son loft-atelier (collection de près de 3 000 vinyles), en club, mais il la pratiquait aussi, comme DJ occasionnel ou clarinettiste dans un groupe expérimental. Outre une figuration dans le clip de « Rapture » du groupe Blondie, il a même produit pour son ami le rappeur new-yorkais Rammellzee un titre, « Beat Bop », en 1983, dont il a aussi dessiné la pochette. Le soir de son décès, Basquiat devait assister aux concerts des groupes de rap Run-DMC et Public Enemy. Un cycle de concerts-événements est d’ailleurs programmé à la Philharmonie en parallèle de l’exposition, avec, entre autres, Mos Def, rappeur américain qui se fait appeler aujourd’hui Yasiin Bey.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici