Un couple de Français attaque Airbnb en justice après la mort de leur bébé d’une overdose

0
32

Le nourrisson était décédé après avoir ingéré un opioïde très puissant qui pourrait provenir d’une fête organisée précédemment dans le logement en question.

Un an et demi après la mort tragique de leur quatrième enfant, ils sont toujours en quête de réponses. Un couple de Français a décidé d’intenter une action en justice, concernant notamment la plateforme de location de logements Airbnb, suite au décès de leur fille de 19 mois dans la maison que la famille avait loué pour ses vacances d’été 2021 en Floride (États-Unis).

Comme le raconte L’Indépendant, s’appuyant notamment sur des informations du Washington Post, les vacances de ce couple originaire de Guadeloupe ont tourné au cauchemar en quelques instants, cet après-midi d’août 2021. Alors que leur petite dernière était en train de faire la sieste, les parents ont remarqué qu’elle était “inanimée, le visage bleu” et que “de la mousse coulait de sa bouche”.

Une overdose d’origine inconnue

Paniqués, les vacanciers ont aussitôt contacté les secours, qui n’ont toutefois pas réussi à ranimer l’enfant. L’autopsie a ensuite démontré que la fillette avait succombé à un arrêt cardio-vasculaire consécutif à l’ingestion d’une “dose mortelle de fentanyl”, un produit stupéfiant considéré comme beaucoup plus puissant que la morphine ou l’héroïne.

Les enquêteurs locaux ont donc immédiatement cherché à savoir comment le nourrisson avait pu être en contact avec un tel produit. Les parents ayant rapidement été mis hors de cause, les recherches se sont tournées vers la maison de location où s’était produit le drame. Aucune trace du produit en question n’a cependant pu être découverte sur les lieux, passés au peigne fin par la police scientifique.

Les parents persuadés que la maison n’avait pas été bien nettoyée

Cependant, en poursuivant leurs investigations, les enquêteurs auraient découvert qu’une fête s’était déroulée quelques jours plus tôt dans cette même maison, au cours de laquelle “de la cocaïne voire d’autres produits” auraient circulé. Si cette information trop vague n’a pas permis à l’enquête d’avancer significativement, elle a achevé de convaincre les parents que leur fille était décédée à cause d’une substance qui se trouvait dans le logement avant leur arrivée.

Désormais persuadé que cette tragédie est due à un défaut de nettoyage de la maison entre deux locataires, le couple a porté plainte contre “Airbnb, le propriétaire de la maison, le gestionnaire de la location et l’ancien locataire qui avait organisé cette fameuse fête”. Reste désormais à savoir si cette action en justice pourra être soutenue par des preuves suffisamment solides pour établir la responsabilité de ces différents acteurs dans le décès de l’enfant en bas-âge.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici