Un policier des Hauts-de-Seine tabassé devant chez lui dans les Yvelines, son arme de service volée

0
72

INFO LE PARISIEN. Quatre individus ont passé à tabac le fonctionnaire dans la nuit, qui rentrait à son domicile dans les Yvelines. Ils lui ont volé sa voiture dans la laquelle se trouvait son arme de service. Le pistolet est dans la nature avec plusieurs dizaines de cartouches.

Nouvelles violences contre un policier. Dans la nuit de mercredi à jeudi 6 juillet, un fonctionnaire a été tabassé par des inconnus alors qu’il circulait à Triel-sur-Seine (Yvelines). Après l’avoir roué de coups, ses agresseurs lui ont volé son arme de service et son chargeur.

Le policier, un homme âgé de 24 ans et affecté dans les Hauts-de-Seine, s’apprêtait à rentrer chez lui lorsqu’il a aperçu quatre hommes encagoulés dans sa rue. Dans des circonstances qui restent encore à déterminer, le groupe l’a alors violemment agressé.

Ils lui ont également volé sa voiture dans laquelle se trouvait son téléphone et, plus inquiétant, son arme de service avec deux chargeurs et plusieurs dizaines de cartouches. Son véhicule a été retrouvé brûlé un peu plus tard à Chanteloup-les-Vignes, la commune voisine.

Plusieurs policiers inquiétés depuis la mort de Nahel

Une enquête est en cours pour retrouver les agresseurs ainsi que le pistolet SIG Sauer. Les enquêteurs tâcheront également de déterminer si le petit groupe connaissait l’identité et la fonction du policier. Depuis le début des violences urbaines, plusieurs policiers ont été inquiétés en dehors de leur service.

L’auteur du tir mortel contre Nahel, cet adolescent tué à Nanterre (Hauts-de-Seine) lors d’un contrôle de police, a notamment fait l’objet de menaces précises et l’adresse de son domicile a circulé sur les réseaux sociaux.


À lire aussiMort de Nahel : Florian M., le policier auteur du tir mortel, maintenu en détention provisoire


En Seine-et-Marne, la voiture d’un policier a été incendiée devant son domicile dans la nuit du 29 au 30 juin. En découvrant son véhicule en feu et en mettant en sécurité sa femme et ses enfants en bas âge, des individus en voiture auraient crié « Au feu la police ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici