Un squat vite délogé à Champigny-sur-Marne

0
34
PARIS ( 28.04.2015 ) ILLUSTRATION D'UN LOGO DE LA POLICE NATIONALE. PHOTO LE PARISIEN OLIVIER BOITET

Les policiers ont empêché l’installation de 120 migrants dans un bâtiment voué à la destruction de Champigny-sur-Marne durant la nuit de samedi à dimanche.

Les lieux devraient accueillir à terme « des travailleurs migrants », comme le précise la préfecture du Val-de-Marne, dans un communiqué de presse ce dimanche. En attendant la démolition et les travaux, qui devraient commencer sous peu, les migrants ne sont pas les bienvenus. 120 d’entre eux l’ont compris à leurs dépens durant la nuit de samedi à dimanche alors qu’ils tentaient d’investir cet immeuble appartenant au bailleur social 3F Résidences, à Champigny-sur-Marne.

Vers 23h30, samedi, avec l’appui des bénévoles de l’association United for migrants, 120 personnes ont tenté d’investir ces lieux situés dans la rue de l’Egalité. Rapidement sur place, les policiers ont constaté que les portes murées du rez-de-chaussée et des fenêtres du 1er étage avaient été forcées pour permettre aux réfugiés de pénétrer à l’intérieur.

Trois militants de l’association les ont accueillis et leur ont expliqué la situation, à savoir l’installation en cours de ressortissants maliens, soit 20 femmes, 11 enfants et 89 hommes. A 2 heures, les forces de l’ordre avaient fait sortir « les personnes dans le calme. Aucun incident n’est à relever », comme le précise la préfecture.

Malgré tout, « trois membres de l’association ont été interpellés, ajoute la préfecture. Le gestionnaire du site va porter plainte. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici