Une entreprise américaine paye ses employés pour prendre l’apéro après leur journée de travail

0
83
Supplément vacances Rooftop Paris Porte de Clichy Zoku bar café restaurant espace de CoWorking terrasse, cooktail apéritif apéro LP/ Aurélie Audureau

La société spécialisée dans la sécurité informatique Verkada encourage ses salariés à quitter leur poste à 15 heures pour qu’ils aillent boire des coups ensemble, au frais de l’entreprise.

Voilà une bonne manière de souder ses équipes. La société de sécurité informatique américaine Verkada a mis en place un nouveau concept appelé 3-3-3, qui consiste à verser 30 dollars (soit environ 27 euros) par salarié à dépenser en boissons et nourritures avec ses collègues dans un lieu de restauration situé non loin des locaux de San Mateo, dans la Silicon Valley (Californie).Pour profiter de ces quelques dizaines de dollars, les salariés doivent se retrouver par groupes de trois, autour d’un verre, à partir de 15 heures, en dehors de leur journée de travail. Une manière de renforcer l’esprit d’équipe, promouvoir le lien social mais aussi d’augmenter la productivité au travail.

« L’idée est que c’est l’après-midi et que trois personnes sortent et passent du temps ensemble. Il y a de fortes chances que vous parliez de quelque chose de pertinent lié au travail et, en fin de compte, cela nous sera bénéfique », a déclaré Filip Kaliszan, le PDG de Verkada, dans le podcast « The Logan Bartlett Show ».Pour participer, les employés n’ont pas besoin de prévenir leurs supérieurs en amont. La seule exigence de l’entreprise est que les salariés publient une photo d’eux sur l’application de messagerie professionnelle Slack lorsqu’ils ont terminé.Recommandé d’y participer une à deux fois par semaineLe PDG de la boîte assure au Business Insider que les 1 800 employés de Verkada ont tous participé au moins une fois au programme et que quatre à cinq fois photos sont postées chaque jour sur le canal Slack nommé « 3-3-3 ». L’entreprise recommande aux employés de participer à ce programme une à deux fois par semaine.

Avant cette initiative, les salariés pouvaient déjà dépenser l’argent de la boîte pour sortir boire des coups, selon Filip Kaliszan, mais c’est le fait de créer un programme, lui donner un nom et placarder des affiches partout dans le bureau qui a permis de faire son succès.

Si cette initiative peut faire rêver de nombreux salariés dans le monde, l’entreprise de sécurité informatique est réputée pour avoir des politiques intenses et parfois controversées concernant le télétravail, selon le Business Insider. Pendant la pandémie, après deux mois d’arrêt, Verkada a contraint tous ses salariés à revenir au bureau. Selon Filip Kaliszan, le travail à distance provoquait des frictions entre salariés. « Si nous voulons croître aussi vite que nous le souhaitons, nous devons faire revenir les gens », avait-il déclaré Kaliszan.

En juin 2020, l’entreprise a mis en place une politique stricte en exigeant que tous les employés doivent se présenter cinq jours par semaine. Depuis, Verkada éviterait même d’embaucher des travailleurs à distance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici