Une soirée des Césars sur fond de violences sexuelles dans le cinéma français

0
57

La 49e cérémonie des César se tient vendredi, en pleine tourmente MeToo. L’actrice Judith Godrèche, qui a porté plainte pour viol contre les cinéastes Benoît Jacquot et Jacques Doillon, a appelé à “entendre” les victimes”. Dans la salle, la question des violences sexuelles a des chances d’éclipser la course aux prix.

Les violences sexuelles hantent plus que jamais le cinéma français. En ce vendredi 23 février, les regards sont tournés vers l’Olympia, à Paris, où se tiendra, dans la soirée, la 49e cérémonie des César, sur fond de libération de la parole autour des violences sexuelles dans le 7e art.

Beaucoup attendent des mots de Judith Godrèche, devenue figure de proue du #MeToo français après avoir porté plainte contre les réalisateurs Benoît Jacquot et Jacques Doillon pour des violences sexuelles et physiques pendant son adolescence, que ces derniers nient.

“Que j’aille aux César ou pas, on s’en fiche bien”, a coupé l’actrice, à deux jours de la cérémonie, appelant plutôt à “entendre” les victimes. “Notre milieu souffre en silence. Nos jeunes filles souffrent en silence. Et une fois de plus, une fois encore, le gouvernement se tait, les politiques se taisent, et les acteurs, les réalisateurs se taisent”.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici