Accident mortel : la ligne 6 à l’arrêt après un droit de retrait, les lignes 5 et 9 « très perturbées »

0
11
Station Gaîté du métro à Paris, un homme et une femme sont descendus sur la voie et se sont fait percuter par la rame du métro aux alentours d'une heure du matin dans la nuit de mercredi à jeudi. Décrits comme alcoolisées, les individus seraient sans domicile fixe et se seraient disputés sur le quai. C'est le second accident de métro en une semaine. Samedi 22 avril 2023, une femme de 45 ans est décédée sur les rails de la ligne 6. Sur la photo : ligne 6 du métro Le 27/04/2023 Photo : Delphine Goldsztejn

Le syndicat FO RATP avait lancé un appel au droit de retrait des conducteurs du réseau, après le placement en garde à vue d’un conducteur de la ligne 6, impliqué dans un accident ayant coûté la vie à une passagère samedi dernier.

Si vous deviez emprunter la ligne 6, il faudra songer à un autre itinéraire. La ligne verte du métro parisien ne circule pas depuis l’ouverture du réseau, ce vendredi matin. Dans les couloirs, les panneaux d’information affichent le même message : « Le trafic est interrompu sur l’ensemble de la ligne en raison d’un droit de retrait. » « Pas de prévision d’heure de reprise pour le moment », a indiqué la RATP sur Twitter vers 7 heures.

Dans un tweet, la RATP a indiqué peu après 7 heures que le trafic sur la ligne 9 était également « très perturbé ». La ligne 5 est également « très perturbée », indique la régie sur le compte Twitter dédié à la ligne. La ligne 7 est également très perturbée « sur l’ensemble de la ligne », mais « en raison d’une panne de signalisation à Tolbiac ».

La veille au soir, le syndicat FO RATP avait effectivement lancé un appel au droit de retrait des conducteurs du réseau, après le placement en garde à vue d’un conducteur de la ligne 6. Il est impliqué dans le grave accident ayant coûté la vie à une passagère samedi dernier.


À lire aussiAccident mortel sur la ligne 6 du métro : « Tout peut basculer en une fraction de seconde »


« Le pôle traction de FO-RATP syndicat des conducteurs, ne peut tolérer que notre collègue qui a fait son métier soit traité comme un criminel et qu’il passe la nuit au dépôt, écrivait le syndicat dans un communiqué diffusé jeudi soir. Dès maintenant, nous demandons à tous les conducteurs du réseau d’exercer leur droit de retrait. »

Par ailleurs « un droit d’alerte sera déposé par les élus FO-RATP » de la commission santé, sécurité et conditions de travail (CSSCT) dans ce sens, « car aucun conducteur ne doit prendre le risque de passer une nuit en prison », ajoute le syndicat.

Samedi, une femme de 46 ans descendait à la station Bel-Air lorsque son manteau est resté coincé dans les portes automatiques. Elle a été happée par le train qui redémarrait en direction de Nation. Une enquête en recherche des causes de la mort a été ouverte et confiée au commissariat du XIIe arrondissement de Paris.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici