Meurtre de Rose : le jeune suspect mis en examen et placé en détention provisoire

0
75
French gendarmes escort a suspect (C, hidden under a blanket) as they arrive at the building where a five-year-old girl was found dead in a bag in Rambervillers, eastern France, on April 26, 2023. - A five-year-old girl was found dead on April 25, 2023, in a bag in an apartment in Rambervilliers and a 16-year-old teenager was placed in custody, a source close to the investigation said. (Photo by Jean-Christophe Verhaegen / AFP)

L’adolescent de 15 ans était en garde à vue depuis mardi, interpellé peu après la découverte du corps sans vie de la fillette de 5 ans dans un appartement de Rambervillers (Vosges).

Les réquisitions du parquet ont été suivies. Un adolescent de 15 ans, principal suspect dans le meurtre de la petite Rose dans les Vosges, a été mis en examen pour « meurtre sur un mineur de moins de 15 ans » et placé en détention provisoire ce jeudi soir. Il était en garde à vue depuis mardi, interpellé peu après la découverte du corps sans vie de la fillette de 5 ans dans un appartement de Rambervillers.

Durant sa garde à vue, « le suspect a fait usage de son droit au silence, nous ne connaissons donc pas sa version des faits », avait indiqué le procureur de la République d’Épinal, Frédéric Nahon, lors d’un point presse plus tôt dans la journée.


À lire aussiMeurtre de Rose dans les Vosges : « altération du discernement et dangerosité avérée »… ce que l’on sait du suspect


Les expertises psychiatriques menées dans le cadre de l’enquête ont révélé une « altération du discernement et une dangerosité avérée » du suspect, selon le procureur d’Épinal. Depuis son interpellation, « il n’a pas tenu de propos délirants », a assuré Frédéric Nahon. De nouvelles expertises seront réalisées à l’issue de la garde à vue. Une autopsie de la victime aura lieu vendredi, pour déterminer les causes de la mort de l’enfant.

De lourds antécédents judiciaires

Si le casier judiciaire du suspect est vierge, l’adolescent avait déjà été mis en examen pour « séquestration, viol et agression sexuelle commis sur mineur de 15 ans » pour des faits qui remontent à février 2022, a indiqué le procureur. Il avait été placé sous contrôle judiciaire, le 3 mars 2022.

À l’époque, le jeune homme avait été mis en cause pour des faits de viol commis sur deux garçons 10 et 11 ans, a indiqué le procureur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici