Antisémitisme : les représentants des cultes reçus à l’Élysée pour un message d’unité

0
49
President of the Israelite Central Consistory of France Elie Korchia (2ndL) greets President of the French Council of the Muslim Faith (Conseil Francais du Culte Musulman, CFCM) Mohamed Moussaoui (R) upon their arrival for a meeting between France's President and France's religious representatives at the presidential Elysee Palace in Paris on November 13, 2023, one day after the anti-Semitism protests in France and after having himself appealed for national unity in a letter to the French. Thousands of civilians, both Palestinians and Israelis, have died since October 7, 2023, after Palestinian Hamas militants based in the Gaza Strip entered southern Israel in an unprecedented attack triggering a war declared by Israel on Hamas with retaliatory bombings on Gaza. (Photo by Ludovic MARIN / AFP)

Dans son communiqué, la présidence de la République indique que cette invitation se place « dans le prolongement de l’appel à l’unité de la Nation » lancé dans une lettre aux Français.Par Le Parisien avec AFP 

Une continuité après sa lettre aux Français dans laquelle il appelle à l’unité. Le président de la République Emmanuel Macron a reçu ce lundi matin les représentants des cultes à l’Élysée, au lendemain des manifestations contre l’antisémitisme, a annoncé la présidence. « Dans le prolongement de l’appel à l’unité de la Nation et à la fraternité qu’il a lancé dans sa lettre aux Français, le président de la République recevra les représentants des cultes aujourd’hui (lundi) à 9h30 au palais de l’Élysée », avait indiqué un communiqué, sans préciser exactement qui participerait à ces réunions.

À la sortie, plusieurs représentants ont pris la parole. Haïm Korsia a d’abord assuré que « le président avait eu des mots très forts », rappelant « l’empathie que l’on doit avoir les uns envers les autres ». Le grand rabbin de France est également revenu sur la marche de dimanche d’« une dignité incroyable » et cette nécessité de lutter contre l’antisémitisme et tous les racismes, car « aucun n’est plus supportable ou acceptable qu’un autre ».

Lutter contre toutes les formes de racisme

« L’islam et les musulmans ne peuvent pas être antisémites, a pour sa part martelé Hafiz Chems-eddine. L’antisémitisme ne passera pas par les mosquées de France », a assuré le recteur de la Grande mosquée de Paris, dénonçant également « un déchaînement de déclarations contre les musulmans ». Mgr de Moulins-Beaufort, président de la Confédération des évêques de France, a lui dénoncé « l’antisémitisme, cette maladie bien particulière de l’âme humaine », soulignant lui aussi la nécessité de lutter contre tous les amalgames et toutes les discriminations.


À lire aussi« Cette marche nous concerne tous » : à Paris, une foule immense contre l’antisémitisme


Environ 105 000 personnes à Paris, et au total 182 000 dans toute la France, ont manifesté ce dimanche pour afficher leur rejet de l’antisémitisme face à l’explosion du nombre d’actes hostiles aux Juifs depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas le 7 octobre. Le chef de l’État n’était pas présent à ces rassemblements.

Dans une lettre publiée ce samedi soir dans nos colonnes, Emmanuel Macron avait déploré « l’insupportable résurgence d’un antisémitisme débridé » et jugé qu’une « France où nos concitoyens juifs ont peur n’est pas la France ». « La France doit rester unie derrière ses valeurs, son universalisme, unie pour elle-même, pour porter son projet et œuvrer à la paix et la sécurité de tous au Proche-Orient », avait-il ajouté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici