Auxerre-PSG (1-2) : Paris officieusement champion, Mbappé officiellement trop fort

0
38
Equipe de football du PSG during the Ligue 1 Uber Eats match between Auxerre and Paris Saint Germain at Abbe-Deschamp Stadium on May 21, 2023 in Auxerre, France. (Photo by LP/LP/Anthony Dibon/FEP/Icon Sport)

En s’imposant en Bourgogne ce dimanche soir, le club de la capitale garde six points d’avance sur Lens à deux journées de la fin et ne peut plus être rattrapé a priori. Kylian Mbappé, lui, compte deux longueurs d’avance sur Alexandre Lacazette après son doublé.

C’est terminé. Le PSG sera bel et bien champion de France. Impérial lors de sa tournée des relégables avec neuf points et dix buts inscrits – Troyes (3-1), Ajaccio (5-0), Auxerre (2-1) –, il a éteint tout suspense ce dimanche soir en Bourgogne. Malgré la résistance tenace et courageuse de Lens, vainqueur quelques heures plus tôt à Lorient (1-3), il compte six points d’avance sur les Nordistes.

L’affaire reste donc officieuse et virtuelle mais il faudrait désormais que Paris perde contre Strasbourg et Clermont, au moins deux fois 5-0, pendant que son dauphin remporte tout, Ajaccio et Auxerre, au moins deux fois 4-0. Bref, même dans les rêves les plus fous du bassin minier, le club de la capitale va se succéder à lui-même le 3 juin.

Vers un 11e titre inédit en France

Le PSG va s’éviter le ridicule d’une saison blanche, qui menace par exemple le Bayern Munich pour la première fois depuis onze ans dans un championnat allemand où la puissance économique des Bavarois, au-dessus de la concurrence, est comparable à celle des Parisiens dans la Ligue 1 où, financièrement, aucune écurie ne peut le suivre.

Il lui suffit désormais d’un point pour transformer ce titre en réalité, sertie de quelques dorures. Onze sacres de champion de France dans l’histoire d’un club français, c’est inédit. Paris avait déjà marqué les esprits cette saison avec des épisodes parfois plus affligeants les uns que les autres, il va enfin finir sur une belle note. On a failli attendre.


À lire aussi« C’est la tenue la plus symbolique » : pourquoi les supporters du PSG tiennent tant au maillot Hechter


Si toute la troupe mérite le titre, de Christophe Galtier à Carlos Soler, c’est-à-dire des acteurs majeurs aux anonymes et parfois inutiles de l’effectif, deux hommes se sont occupés de tout. Les 15 passes décisives de Lionel Messi et les 28 buts à ce stade de Kylian Mbappé auront propulsé leur équipe à la première place, de la première à la 37e journée, au moins. Le champion du monde 2018 demeure par exemple sur neuf réalisations en six rencontres. Il reprend un peu d’avance sur Alexandre Lacazette pour le sceptre de plus fine gâchette du royaume (28 buts à 26).

Un cinquième but encaissé en six matchs

Son doublé a éteint un stade de l’Abbé-Deschamps festif, lançant un Auxerre culotté dès les premiers instants. Mais les patates du droit du Bondynois ont calmé les premiers non relégables, appelés à disputer la dernière place pour la Ligue 2 avec Nantes. Il faut se demander ce qu’aurait été cet Auxerre-PSG sans ses deux buts, le résultat final, et les points d’avance sur Lens. Ce serait quatre, ce serait trois mais pas six dans une partie où Hugo Ekitike, remplacé sur blessure avant l’heure de jeu, a été une nouvelle fois transparent.

Malgré cette avance et de bonnes dispositions, Paris s’est laissé aller à quelques contres qui ont sollicité Gianluigi Donnarumma ou sa barre transversale, dont Rayan Raveloson testera la solidité avant la pause. Vérification faite, c’est du bel ouvrage. Après la mi-temps, le déluge bourguignon aura des allures de siège, avec l’inévitable : le but adverse pour la 5e fois lors des six derniers matchs sur boulette du gardien, souvent au sol trop tard alors qu’il sort des parades énormes sur sa ligne. Comme toujours avec le PSG, il est temps que ça se termine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici