Avant sa tournée en Afrique centrale, Emmanuel Macron fixe le cap de sa politique africaine

0
35

Le président français Emmanuel Macron présentera, depuis l’Élysée lundi 27 février, un nouveau discours sur les orientations de sa politique africaine dans les années à venir. Il intervient juste avant le début d’une tournée du président français dans quatre pays d’Afrique centrale : le Gabon, l’Angola, le Congo et la République démocratique du Congo.

Dans le discours qu’il doit tenir lundi 27 février, Emmanuel Macron exposera « ses priorités et sa méthode pour approfondir le partenariat entre la France, l’Europe et le continent africain », explique l’Élysée. Il indiquera également comment Paris envisage l’évolution de sa présence militaire sur le continent, alors que l’armée français a dû quitter le Mali et le Burkina Faso, où elle était engagée dans des actions conjointes de lutte contre le terrorisme.

« La philosophie de ce changement, c’est de coopérer autrement, pas de mettre plus ou moins d’hommes », précise un conseiller du président à l’AFP. « Nous rentrons dans un cycle où nous allons travailler en deuxième rideau », ajoute-t-il.

► À lire aussi : Emmanuel Macron en mars au Gabon, en Angola, au Congo-Brazzaville et en RDC

Ce discours de l’Élysée intervient après celui de Ouagadougou en novembre 2017, dans lequel Emmanuel Macron avait développé les principes qu’il entendait impulser lors de son premier quinquennat à la politique africaine de la France.

Cette prise de parole veut fixer le cap de son second mandat. Elle arrive dans un contexte où, sur le continent, les liens de la France avec ses anciennes colonies provoquent de plus en plus de débats au sein d’une jeunesse soucieuse d’inventer un nouveau type de relations internationales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici