« Cette semaine va être très éprouvante » : dans l’enfer des sélections des policiers du Raid

0
27
France, Paris XIIIeme arrondissement, police, contrôle, attestation, couvre-feu, confinement, fermeture des commerces, piéton, restaurants, Samedi soir 18h, place d'Italie, les policiers entamment une ronde à pied pour controler des piétons et leurs attestations de sortie suite aux déclarations récentes du Premier Ministre qui réclame un controle renforcé de la population.

Pendant près d’une semaine, Le Parisien a pu suivre, à Bièvres (Essonne), des policiers qui souhaitent intégrer l’unité d’élite de la police nationale. Le service recrute pour son antenne de Guyane, qui sera inaugurée en juillet. Parmi les 23 candidats, trois Franciliens qui en rêvaient depuis l’enfance. Combien en restera-t-il à la fin ?C’est un rêve de gosse qu’il touche à nouveau du bout des doigts. Jérôme (un prénom d’emprunt), policier de 28 ans en poste dans les Hauts-de-Seine, a déjà échoué l’an passé aux tests de sélection du Raid (Recherche, assistance, intervention et dissuasion), l’unité d’élite de la police nationale. Des notes trop basses, il n’a pas pu aller plus loin. Cette année, il était de retour à Bièvres (Essonne) où est établi le service depuis 1985.


ou


Offre exclusive : -50% la première année

Déjà abonné ? Se connecter

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici