Cinq moments marquants des Oscars

0
37

Entre ours cocaïné, avions de combat, stars de la chanson et blagues sur la fameuse gifle de Will Smith… Voici cinq moments marquants de la 95e cérémonie des Oscars dimanche à Hollywood.

Des débuts dans les airs

Après le défilé de stars sur le tapis qui exceptionnellement n’était pas rouge mais couleur champagne, les Oscars ont commencé… dans les airs.

Le Dolby Theatre d’Hollywood, qui accueillait la cérémonie, a été survolé à seulement 300 m d’altitude par deux chasseurs F-18 de l’US Navy, en clin d’oeil au film “Top Gun: Maverick” et son héros Tom Cruise.

Rihanna et Lady Gaga assurent le show

Arborant son ventre rond déjà affiché lors de son concert de la mi-temps du Super Bowl en février, la superstar Rihanna a interprété sa chanson “Lift Me Up”, nommée pour l’Oscar de la meilleure chanson originale.

L’hymne est tiré du film Marvel “Black Panther: Wakanda Forever” et représente un hommage au défunt acteur Chadwick Boseman, qui incarnait l’éponyme “Black Panther” dans le premier film.

Nommée dans la même catégorie, Lady Gaga est également montée sur scène pour chanter “Hold My Hand”, composée pour le film “Top Gun: Maverick”. Filmée en gros plan et presque sans maquillage, la chanteuse n’était pas annoncée à l’affiche de la cérémonie initialement.

Lenny Kravitz a quant à lui assuré la partie hommage aux personnalités du monde du cinéma décédées au cours de l’année passée en chantant “Calling All Angels”. Il avait été annoncé avant cela par John Travolta, dont les larmes ont coulé quand il a fait référence à Olivia Newton-John avec qui il partageait l’affiche dans le film Grease et qui est décédée en août dernier.

Un faux ours cocaïné et un âne bien réel

L’un est la star sous stupéfiants du film “Crazy Bear” (“Cocaine Bear” en V.O.), l’autre est le compagnon attendrissant des vedettes irlandaises des “Banshees d’Inisherin”: un ours et un âne sont tous les deux montés sur scène dimanche pour une cérémonie bien plus animalière qu’à l’accoutumée.

Si l’âne était bien réel, l’ours était lui incarné par un acteur dans un costume grossier, qui illustrait selon la réalisatrice de “Crazy Bear” Elizabeth Banks l’importance du numérique au cinéma.

“Sans les effets spéciaux, voici à quoi l’ours ressemblerait”, a-t-elle lancé avec humour.

Colin Farrell, qui joue le rôle principal dans “Les Banshees d’Inisherin”, n’a pas manqué d’envoyer un baiser tendre à l’âne monté sur scène, qui n’était toutefois pas celui jouant dans le film, a assuré le magazine spécialisé Variety, citant une source proche du dossier.

“Naatu Naatu”, chanson virale, spectacle éclatant

L’entêtant hymne viral “Naatu Naatu”, issu du blockbuster “RRR”, est entré dans l’Histoire dimanche: c’est la première chanson d’un film indien à remporter l’Oscar de la meilleure chanson, battant les poids lourds Lady Gaga et Rihanna dans cette catégorie.

Cette victoire a suivi une éclatante et énergique performance sur scène, tirée du film, qui a enchanté les stars d’Hollywood présentes dans la salle avec ses impressionnants jeux de jambes.

Histoire fictive tout feu tout flamme de trois heures, “RRR” suit deux révolutionnaires de l’ère coloniale dans des scènes d’action truffées d’effets visuels.

Une claque qui résonne encore

Un an après la montée sur scène de Will Smith pour asséner une gifle à l’humoriste Chris Rock, celle-ci a été au centre de nombre de blagues dimanche.

“Si l’un d’entre vous n’est pas content d’une blague et décide d’en venir aux mains, ça ne va pas être simple”, a promis le maître de cérémonie Jimmy Kimmel en faisant une référence, en V.O., à un tube de Will Smith, “Gettin’ Jiggy With It”.

Parce que le potentiel agresseur devrait passer outre toute une série de super-héros, a-t-il plaisanté, comme Spider-Man (Andrew Garfield) et le Mandalorien (Pedro Pascal).

“Pas de bêtises ce soir”, a demandé Jimmy Kimmel sur le ton de la blague.

“Si quiconque dans ce théâtre commet un acte violent à n’importe quel moment durant la cérémonie, vous serez récompensé par l’Oscar du meilleur acteur et autorisé à donner un discours de 19 minutes”, a lancé Jimmy Kimmel avec malice.

bur-iba-seb-rle

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici