« Complètement ubuesque » : Macron dénonce la proposition de la gauche d’autoriser les changements de sexe en mairie

0
59
French President Emmanuel Macron, talks to residents on the day of a ceremony commemorating Charles de Gaulle's World War II resistance call of June 18, 1940, on the ?le de Sein, France June 18, 2024. Christophe Ena/Pool via REUTERS

En déplacement mardi sur l’île de Sein, Emmanuel Macron a qualifié d’ « ubuesque » une proposition du Nouveau Front populaire visant à autoriser les changements de sexe en mairie. Des propos dénoncés par Jean-Luc Mélenchon.

Ses propos font réagir. Emmanuel Macron a dénoncé mardi « des choses ubuesques » dans le programme du Nouveau Front populaire, comme la possibilité d’aller « changer de sexe en mairie ».

« À l’extrême gauche, c’est quatre fois pire (qu’à l’extrême droite) en termes de coût », a expliqué à des habitants le président de la République, en marge d’un déplacement à l’île de Sein, où il s’est rendu pour les commémorations de l’appel du 18 juin 1940. « Il n’y a plus de laïcité. Ils reviennent sur les lois d’immigration qu’on a faites, qui permettent quand même de réguler, et qu’on doit maintenant mettre en œuvre », a poursuivi le chef de l’État dans un échange capté par les caméras de BFMTV. Et d’ajouter : « et puis il y a des choses complètement ubuesques, comme par exemple aller changer de sexe en mairie ».

« Pourquoi cette moquerie ? »

Réagissant à cette déclaration, le chef de file de la France insoumise (LFI), Jean-Luc Mélenchon, a dénoncé des propos « indignes ». « Le président ignore la dose de souffrances que cela implique pour les personnes concernées », a-t-il écrit sur X (ex-Twitter). « Quel est le dommage pour la société ? Le respect de l’autre et la compassion pour ses difficultés sont des valeurs des Lumières comme des religions. Pourquoi cette moquerie ? », a-t-il interrogé. « L’extrême droite n’a plus besoin de faire campagne. Macron fait le travail », a également attaqué l’insoumise Clémence Guetté, dénonçant une déclaration « irresponsable et immonde ».

L’association féministe Toutes des femmes a estimé de son côté que le président alimentait avec ses propos « la haine transphobe, exactement comme le fait l’extrême droite ».

Député sortant de LFI, Andy Kerbrat avait annoncé vendredi à Têtu que le Nouveau Front populaire intégrerait dans son programme le changement d’état civil des personnes transgenres sur simple demande en mairie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici