Eure-et-Loir : sept morts, « choc frontal »… ce que l’on sait de l’accident de la route près de Chartres

0
65

Cinq jeunes et un couple de personnes âgées sont décédés dans un accident survenu mardi en fin de journée sur la RD 921. La vitesse pourrait être à l’origine du drame.

Le bilan est très lourd. Sept personnes sont mortes dans un accident de la route mardi près de Chartres (Eure-et-Loir). Le Parisien fait le point sur le drame.

Que s’est-il passé ?

Un accident de la route a impliqué trois voitures peu avant 19 heures ce mardi sur la RD 921 à Bailleau-le-Pin, à une quinzaine de kilomètres au sud de Chartres.

Frédéric Blanc, le directeur du cabinet du préfet, a précisé mardi soir les circonstances de ce « choc frontal ». « Un premier véhicule qui circulait dans le sens Illiers-Combray – Chartres, dans lequel se trouvaient cinq jeunes, a percuté un autre véhicule qui circulait en sens inverse, dans lequel se trouvait le couple de personnes âgées », a-t-il indiqué.

Le premier véhicule est ensuite entré en collision avec un troisième véhicule qui arrivait également en sens inverse.

Quel est le bilan ?

Les cinq jeunes âgés de 17 à 19 ans ont péri dans l’incendie de leur véhicule. Leurs corps ont dû être désincarcérés du véhicule, une fois l’incendie éteint. Tous étaient originaires de ce secteur au sud de Chartres, deux d’entre eux étaient de Lucé, un de Bailleau-le-Pin, un d’Illiers-Combray et un de Berchères-les-Pierres selon les informations de L’Écho républicain.

Le couple de 80 et 85 ans, originaire de la commune voisine d’Illiers-Combray, a également été tué dans le choc. Dans le troisième véhicule, une femme de 23 ans et un homme de 21 ans ont été blessés, dont l’un grièvement. Ils ont été transportés au centre hospitalier de Chartres.

« Un choc très violent »

Sur franceinfo, le maire de Bailleau-le-Pin, Martial Lochon, a déploré un « choc très violent, les chances de s’en sortir étaient quasiment inexistantes ». L’élu a estimé que « la vitesse » ferait partie « des circonstances aggravantes » de l’accident qui a eu lieu sur « un axe très fréquenté ».

Un témoin direct de l’accident a indiqué au procureur de la République que le conducteur du véhicule où se trouvaient les cinq jeunes roulait « à une vitesse élevée », rapporte RMC.

Une enquête a été ouverte pour homicide et blessures involontaires afin de déterminer les causes de l’accident. Les autopsies des victimes doivent avoir lieu dans les prochains jours.

Une quarantaine de pompiers ont été mobilisés, ainsi qu’un hélicoptère et deux véhicules du Smur. Le maire a salué le travail « extraordinaire » effectué par les pompiers et les gendarmes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici