Hôpital public : le salaire des médecins intérimaires revalorisé de 20 %

0
38

Le gouvernement veut signer la fin de « l’intérim mercenaire » chez les médecins, tout en tentant d’éviter une grève des intéressés et des fermetures de services un peu partout en France. Aussi, le ministre de la Santé, François Braun, a annoncé une revalorisation de près de 20 % du salaire maximum des médecins intérimaires à l’hôpital public. Une annonce conditionnée, à partir du 3 avril, au fait que le plafond de rémunération des intérimaires soit strictement respecté et ne puisse plus être dépassé. Une décision soutenue par la Fédération hospitalière de France.

Le gouvernement ne veut plus de ce qu’il appelle « l’intérim mercenaire », où certains praticiens font monter les enchères bien au-delà du plafond. « Lorsque des médecins exigent 1 500, 2 000, 2 500 euros pour 24 heures, cela met en péril la continuité des soins (et) la sécurité financière de l’établissement », avait déclaré le 14 mars à l’Assemblée le porte-parole du gouvernement, Olivier Véran. Le gouvernement et la FHF estiment que l’intérim médical représente un surcoût de 1,5 milliard d’euros chaque année pour les finances publiques.

Pour faire passer la pilule, le gouvernement a donc décidé de revaloriser de 20 % le plafond de rémunération, qui va passer de 1 170 euros brut pour 24 heures à 1 390 euros. Il s’agit d’une « remise à niveau par rapport aux revalorisations qui ont eu lieu pour les médecins hospitaliers » depuis 2016, date à laquelle le montant de 1 170 euros avait été fixé, a-t-on […] Lire la suite

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici