« Il était gentil et travailleur » : Tarek, poignardé à mort en terrasse pour un téléphone à Paris ?

0
43
Photo non datée de Tarek, un trentenaire poignardé à mort en terrasse, rue d'Avron (Paris XXe), dimanche 7 juillet au soir, par un homme qu'il accusait d'avoir volé son téléphone portable.

Selon nos informations, l’homme poignardé au thorax alors qu’il était attablé en terrasse, dimanche soir, rue d’Avron à Paris (XXe) a succombé à ses blessures. Les enquêteurs du deuxième district de police judiciaire, saisis des investigations, sont désormais chargés d’élucider un « assassinat », indique le parquet de Paris.

Au « Zinc 62 », petit bar-restaurant de la rue d’Avron, à Paris (XXe), la vie a repris son cours, ce lundi, au lendemain de l’attaque d’un client au couteau par un homme qui venait de lui voler son téléphone, comme l’a révélé Actu17. Les habitués sirotent leur ballon de rouge ou leur demi de bière, la mine renfrognée. Rien ne permet de soupçonner qu’un drame s’est noué ici, la veille au soir.

Peu avant 22 heures ce dimanche, un client a été poignardé en terrasse par un homme qui venait de lui dérober son téléphone. Selon nos informations, Tarek, grièvement blessé au thorax, n’a pas survécu à ses blessures. C’est désormais un « assassinat » que vont donc devoir élucider les enquêteurs du 2e district de police judiciaire (DPJ), saisis d’une enquête de flagrance, nous confirme le parquet de Paris ce lundi.

« Il n’était pas encore marié, il n’avait pas d’enfant »

Tarek, Tunisien d’une trentaine d’années, venait « au moins une fois par semaine » dans ce bar, nous précise le patron. « C’est la désolation. Une vie humaine enlevée comme ça, pour rien », déplore cet homme qui tient cet établissement « depuis trente-huit ans ». Tarek semblait apprécié par les habitués. « Il était gentil et travailleur, quelqu’un de correct. Il était climatiseur. Il était grand et beau gosse, mais il n’était pas encore marié, il n’avait pas d’enfant. Ça fait mal au cœur », regrette un client. « Il n’arrêtait pas de me dire : Je vais bientôt aller voir ma mère en Tunisie », se désole une cliente en polo rose, son Malinois en laisse.

Tarek était attablé en terrasse, ce dimanche soir, pour boire un thé. Vers 21h45, « une altercation » aurait éclaté avec un homme que Tarek accusait d’avoir dérobé son téléphone, selon le patron. « Tarek proteste en lui disant des noms d’oiseau, des injures », se remémore-t-il. Le voleur présumé serait reparti, avant de revenir « dix minutes plus tard avec un couteau ». Il aurait alors poignardé sa victime au thorax, puis serait reparti à vélo. Tarek s’est aussitôt levé de sa chaise, a fait quelques pas en direction du comptoir, avant de s’écrouler dans la salle.

Rue d'Avron, Paris (XXe), ce lundi 8 juillet. Un habitué du Zinc 62 a été poignardé à mort, dimanche, par un homme qui lui aurait dérobé son téléphone.
Rue d’Avron, Paris (XXe), ce lundi 8 juillet. Un habitué du Zinc 62 a été poignardé à mort, dimanche, par un homme qui lui aurait dérobé son téléphone.

Quand les secours arrivent sur place, le blessé est en arrêt cardio-respiratoire. Il est transporté avec son pronostic vital engagé, sous escorte motorisée, à l’hôpital de La Pitié-Salpêtrière, à Paris (XIIIe). Il succombera à ses blessures dimanche soir. « La mort est à chaque coin de rue », se désespère le patron aux cheveux blancs, les traits tirés. Pour l’heure, l’auteur présumé du coup de couteau n’a pas été interpellé. L’enquête se poursuit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici