Impôt sur le revenu : votre salaire a augmenté ? Pensez à adapter votre taux de prélèvement à la source

0
12
Illustration feuille de paie avec prélèvement de l'impôt à la source.

Si vous avez reçu une augmentation ou bénéficié d’une promotion en ce début d’année, n’attendez pas pour le signaler au fisc. Sinon, vous pourriez avoir une mauvaise surprise.

Le prélèvement à la source, entré en vigueur le 1er janvier 2019, est désormais une mécanique bien huilée. Mais, pour que la somme retenue chaque mois sur le salaire corresponde au plus près à la réalité de votre imposition, il convient de tenir le fisc informé de certains changements personnels ou professionnels. Et en particulier des augmentations de salaire, ou des promotions, dont chaque Français peut bénéficier et qui, très souvent, entrent en vigueur en début d’année.

Concrètement, toute hausse de salaire va être soumise à votre taux marginal d’imposition, c’est-à-dire au taux qui s’applique à la tranche de revenu imposable la plus élevée. Cela va nécessairement augmenter votre taux moyen d’imposition. Il convient donc d’adapter le taux de prélèvement à la source au plus vite pour ne pas avoir à subir une régularisation salée l’année suivante, au cœur de l’été.

Estimer vos revenus de l’année en cours

Pour ce faire, il faut se rendre sur le site impots.gouv.fr puis sur le service en ligne « Gérer mon prélèvement à la source ». Et enfin de cliquer sur « Actualiser suite à une hausse ou à une baisse de revenus ». « L’actualisation des revenus nécessite de saisir les revenus de l’année en cours, précise la Direction générale des finances publiques (DGFiP). Il s’agit donc de revenus prospectifs, c’est-à-dire une évaluation des revenus qui seront perçus durant l’année en fonction des informations qui sont connues de vous seul. »

À l’issue du processus, un nouveau taux et, le cas échéant, de nouveaux acomptes (pour les revenus fonciers, les revenus des indépendants…) sont calculés. Ce taux actualisé est alors transmis automatiquement aux organismes versant des revenus qui sont tenus de l’appliquer dans un délai de deux mois. À noter que vous devrez à nouveau actualiser votre taux en fin d’année afin que le fisc n’applique pas au 1er janvier 2024 le taux de prélèvement à la source calculé au printemps 2023 à partir de vos revenus 2022.


À lire aussiImpôt sur le revenu indexé sur l’inflation : comment le gouvernement promet de contenir le nombre de nouveaux contribuables


En juin 2022, Bercy avait d’ailleurs lancé une grande campagne d’information pour sensibiliser les contribuables à l’intérêt de déclarer les événements de vie au fisc dans les plus brefs délais. Et le jeu en vaut la chandelle. Car si une promotion ou une augmentation de salaire entraînent une augmentation de votre imposition, d’autres événements comme une naissance, un mariage ou un départ en retraite auront pour conséquence une diminution du taux de prélèvement à la source.

Alors autant que cette baisse s’applique le plus rapidement possible et ne pas attendre plusieurs mois la régularisation par la DGFiP.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici